Cancer de la prostate : le rôle protecteur des fibres

© Istock

Une molécule présente dans les fibres végétales limite la croissance des tumeurs de la prostate.

PUB

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme

L'incidence du cancer de la prostate est plus faible en Asie que dans les pays occidentaux comme la France où, avec 71.000 nouveaux cas estimés en 2011, il reste de loin le cancer le plus fréquent chez l’homme.

De même, la mortalité par ce cancer est moindre dans les pays asiatiques. Pourquoi ?

La réponse serait à chercher du côté de l'alimentation, plus riche en fibres chez les Asiatiques.

Une équipe de l'Université du Colorado (États-Unis) a montré en effet qu'une molécule présente dans les graines aurait un rôle protecteur face à la progression des lésions précancéreuses au niveau de la prostate.

L'acide phytique prévient l’évolution des tumeurs prostatiques

Les chercheurs américains se sont intéressés à l'acide phytique, une molécule présente dans les graines de nombreuses céréales et légumineuses.

PUB
PUB

Lors d'études pré-cliniques, ils ont évalué l'effet d'un régime enrichi en acide phytique sur la prostate.

Résultat : ce régime freine la formation de vaisseaux sanguins autour des tumeurs présentes au niveau de la prostate, ce qui les empêche de croître et limite ainsi la progression de la maladie.

Ces travaux montrent que l'acide phytique pourrait être utilisé chez des patients chez qui des lésions précancéreuses sont diagnostiquées tôt, afin de prévenir une évolution vers des tumeurs plus dangereuses.

Publié le 04 Février 2013 | Mis à jour le 04 Février 2013
Auteur(s) : La Fondation ARC
Source : Fondation ARC - K.
Voir + de sources
Raina et al. Inositol hexaphosphate inhibits tumor growth, vascularity and metabolism in TRAMP mice : a multiparametric magnetic resonance study. Cancer Prevention Research. En ligne le 4 décembre 2012.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés