Cancer de la prostate : anticiper de possibles troubles érectiles

Un travail international vient de mettre en évidence des marqueurs prédictifs de dysfonction érectile chez les hommes traités par radiothérapie pour le cancer de la prostate.
© Istock

Le traitement du cancer de la prostate expose à des troubles sexuels

Les thérapeutiques disponibles pour traiter un homme atteint d'un cancer de la prostate sont efficaces mais exposent le patient à des risques de développer des troubles sexuels, et notamment une impuissance.

Même si la fonction érectile finit par se rétablir avec le temps et des traitements appropriés, les médecins aimeraient identifier lesquels de leurs patients risquent le plus de développer cet effet secondaire.

Quels sont les patients les plus à risque de troubles sexuels ?

En étudiant l'ADN de 593 hommes qui avaient été traités par radiothérapie externe ou interne (brachythérapie) ou par hormonothérapie pour un cancer de la prostate et dont presque la moitié souffrait d'une dysfonction érectile, des chercheurs viennent de mettre en évidence douze marqueurs génétiques.

Ceux-ci sont associés à un plus grand risque de dysfonction érectileaprèsune radiothérapie externe ou interne.

A terme, et si ces douze marqueurs, détectables grâce à une simple prise de sang, sont validés dans une étude de plus large ampleur, l'oncologue pourra proposer le traitement le plus adapté en prenant aussi en compte cet effet secondaire souvent difficile à supporter.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : S.Kerns et coll, International Journal of Radiation Oncology.Biology.Physics (Red Journal), 1er octobre 2012.