Cancer de l’anus : Marcia Cross brise les tabous autour de la maladie et de la chimio

Marcia Cross, la célèbre Bree Van De Kamp de Desperate Housewives, a appris qu'elle avait un cancer de l’anus en 2017. En rémission depuis deux ans, l’actrice se confie sans tabou sur les effets secondaires difficiles de la chimiothérapie et la maladie.
© abacapress
Sommaire

Si le cancer de l’anus est perçu comme un sujet tabou, Marcia Cross a voulu parler publiquement de sa maladie, diagnostiquée en 2017. En rémission aujourd’hui, l’actrice évoque sans tabou les conséquences de cette pathologie et de la chimiothérapie sur sa vie. 

Marcia Cross et cancer anal : "Je suis passée de La La Land à littéralement Quoi!?"

C’est lors d’un contrôle gynécologique routinier en novembre 2017 que l’univers de Marcia Cross a basculé. Son médecin a repéré des signes inquiétants lors de l’examen et lui a rapidement fixé un rendez-vous pour un dépistage dans la clinique voisine.

Cette rapidité d'action n’a pas alarmé immédiatement la comédienne. Elle a confié au dernier numéro du magazine "Coping with cancer" : "j'étais plutôt triste parce que j'allais rater le match de basket de ma fille". Elle se rappelle après "j'ai pensé : Oh, peut-être que je pourrais reporter ce rendez-vous. Mais comme elle l'avait déjà programmé, j'ai pensé que ce serait très impoli de ne pas y aller, alors j'y suis allé. Le médecin m'a examiné et a dit : «Je veux juste que vous sachiez que, quoi que ce soit, c'est curable». Je suis passée de la terre de "La La Land" (expression américaine qui veut dire déconnecté de la réalité/insouciante NDLR), à littéralement : Quoi!?. Je pense que j'ai en quelque sorte quitté mon corps".

Après deux biopsies et une coloscopie, le diagnostic est tombé : c’était un cancer de l’anus. Les médecins se sont voulus rassurants. La maladie a été détectée précocement. Le pronostic de l’ancienne star de Melrose Place était bon. 

"Je me suis sentie très chanceuse, car la seule raison pour laquelle j'ai été diagnostiquée est que j'ai une gynécologue merveilleuse et minutieuse. J e lui dois ma vie".

Un cancer de l’anus provoqué par le papillomavirus humain 

Marcia Cross a découvert plus tard que son cancer anal était probablement lié au virus du papillome humain (VPH), pour lequel elle n'avait jamais été diagnostiquée auparavant.

En effet, cette infection est le plus important facteur de risque du cancer de l'anus. Le virus est présent dans 89% des cas. Et ce n’est pas le seul qu’il peut provoquer. Le VPH peut aussi être aussi impliqué dans ceux du col de l’utérus (près de 100% des cas), du vagin, de la vulve, du pénis (60% des cas) ou encore de la gorge. 

D’ailleurs, le mari de l’actrice - Tom Mahoney - avait lui-même été diagnostiqué d’un cancer de la gorge, 8 ans plus tôt. Les médecins estiment que ce dernier a été probablement causé par le même type de VPH identifié chez Marcia Cross.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Marcia Cross On Battling Anal Cancer and Breaking the Stigma of HPV, Copying with Cancer, 19 novembre 2020