Du café contre le diabète

Déjà suspectée, cette relation vient d'être confirmée : à long terme, la consommation quotidienne de 5 à 6 tasses de café se traduit par une diminution du risque de diabète de type 2 (également dit « diabète gras »).
PUB

Le café n'a pas toujours une bonne image. En effet, sa consommation est plutôt mal vue par certains qui l'associent à une augmentation de plusieurs facteurs de risque cardiovasculaire, au tabagisme, à une réduction de l'activité physique et à une alimentation déséquilibrée.Et à ce jour, précisons que son implication dans les maladies coronaires n'est pas confirmée.En revanche, deux nouvelles études confirment les bénéfices de la caféine en termes de diabète non insulino-dépendant.

L'une a porté uniquement sur des femmes (1.361 femmes âgées de 39 à 65 ans), en bonne en santé et suivies durant 18 années grâce à des questionnaires portant sur leurs habitudes de vie : état de santé, consommation de café, activité physique, tabagisme, etc.En fin d'étude, 74 nouveaux cas de diabète ont été recensés. Les auteurs constatent une relation entre le risque de développer cette maladie et la consommation de café : ce risque est réduit de 45%, 61% et 52% pour des consommations quotidiennes respectives de 3 à 4 tasses, 5 à 6 tasses et 7 ou plus. Le café contiendrait donc un composant protecteur du diabète, avec un effet maximal observé pour des doses correspondantes à l'équivalent de 5-6 tasses.

PUB
PUB

L'autre essai porte sur une population particulièrement large, composée de 41.234 hommes et 84.200 femmes (provenant de la célèbre Nurses'Health Study). Indemne de diabète, de cancer ou de maladie cardiovasculaire, les sujets ont été suivis régulièrement et leur consommation de café a été évaluée tous les 2 à 4 ans via un questionnaire. Au final, 1.333 nouveaux cas de diabète ont été enregistrés chez les hommes et 4.085 chez les femmes. Là encore, la prise de caféine provenant du café ou d'autres boissons exerce un effet protecteur contre le diabète, tant chez les hommes que chez les femmes.

Reste à en expliquer le mécanisme exact. En attendant, que les amateurs de café en profitent, mais comme pour tout, attention aux excès, pas plus de 5 ou 6 tasses pas jour.

Publié le 04 Février 2004
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Journal Internal Medicine, 255 : 89-95, 2004.