Barbecue : comment le gérer

© getty

L'origine du mot barbecue ne se trouve pas dans le mot barbare, bien que ce mode de cuisson rappelle celui de nos ancêtres les plus éloignés ! Le terme désigne une "party gril", un repas festif avec des amis et des enfants. Comment le gérer pour qu'il se déroule sans accidents et qu'il soit délicieux ?

 

Publicité

Sé-cu-ri-té

Chaque année l'Institut de Veille sanitaire recense des centaines d'accidents dues aux brûlures, dont la majorité se produit entre avril et septembre et concerne surtout des hommes jeunes et des enfants. Les hommes parce que c'est eux qui cuisinent sur le barbecue, les enfants parce qu'ils sont juste à sa hauteur et toujours fascinés par le feu.

Si votre barbecue n'est pas électrique ou au gaz, faut-il vous rappeler qu'il ne faut JAMAIS employer d'alcool à brûler, ni d'essence, pour ranimer des braises endormies, ni évidemment pour allumer l'engin ?

Quant aux enfants, ils n'ont rien à faire à côté du barbecue, même si Papa est très fier de leur montrer sa maestria culinaire. Abusez de votre autorité : mieux vaut les frustrer que de les emmener bien brûlés aux Urgences.

Publicité
Publicité

Car un barbecue, ça peut s'enflammer tout seul lorsque les graisses tombent sur les brûleurs, quels qu'ils soient. C'est une source d'incendie fréquente. Alors, jamais de barbecue dans un endroit couvert, même un balcon. Jamais sous ou près des arbres. Jamais quand il y a du vent. Et prévoyez toujours un extincteur ou un tuyau d'arrosage ou un seau rempli d'eau à proximité, même s'il pleut.

Si vous avez un barbecue au gaz, nettoyez soigneusement les brûleurs avant de l'allumer, surtout la première fois après son hivernage. Il y en a qui prennent feu pour cause de saleté.

Enfin, pensez aux voisins et faites tout ce qu'il faut pour leur épargner les fumées et odeurs de sardines ou de merguez de votre barbecue !

Sé-cu-ri-té bis

Le barbecue, ça peut aussi être à l'origine de bonnes toxi-infections alimentaires, les températures estivales favorisant la prolifération rapide de toutes les bactéries.

Viande crue, saucisses, poissons doivent aller directement du frigo ou d'une glacière sur la grille du barbecue. Pas de séjour, même bref et à l'ombre, sur une table à côté. Et avant, rangement obligatoire dans des boîtes en plastique bien hermétiques. Quant à la glacière, ne l'ouvrez pas trop souvent et garnissez-la généreusement de pains de glace.

Lavez-vous les mains avant de manipuler les produits à griller sur le barbecue, et aussi après. Lavez aussi les ustensiles, planches à découper, couteaux, etc.

Nettoyage soigneux dès que tout est cuit, même si ça casse l'ambiance, car celui-ci se pratique plus facilement quand le matériel est encore chaud : la plancha à la raclette et à l'eau vinaigrée et la grille du barbecue à la brosse métallique. Cela évitera que des bactéries s'y installent et aussi que les steaks de votre prochain barbecue aient le goût des sardines du précédent.

Cuisez suffisamment toutes les viandes, ne vous fiez pas à leur couleur extérieure. Les maudits E.coli ne se détruisent qu'à 65°C.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Vendredi 05 Août 2011 : 10h41
Mis à jour le Lundi 08 Août 2011 : 14h19