Bactérie Escherichia Coli en Allemagne : comment se protéger ?

Le "concombre tueur" qui a fait pendant quelques jours le bonheur des médias, n'était finalement pas coupable. L'épidémie, elle, est en revanche bien réelle. Quelques conseils pour s'en protéger.

PUB

Une épidémie d'escherichia coli

29 morts dans le nord de l'Allemagne, des cas signalés dans d'autres pays (la plupart du temps venus eux aussi d'Allemagne)... La situation a de quoi inquiéter. La bactérie qui cause cet affolement fait pourtant partie des bactéries Escherichia coli, une espèce extrêmement commune. Sauf que la souche qui sévit actuellement, Escherichiacoli enterohémorragique, est, elle, redoutable. Elle provoque des diarrhées infectieuses (causée par la colonisation de l'intestin par des bactéries) qui débutent comme une gastro-entérite classique, mais qui peut ensuite entraîner dans certains cas graves des symptômes rénaux potentiellement mortels.

PUB
PUB

Bannir les concombres pour échapper à l'escherichia coli ?

Si les concombres espagnols ont été les premiers désignés comme coupables, ils ne sont apparemment pour rien dans l 'épidémie. On ne connaît pas encore avec certitude la source des bactéries. Tenter d'éviter tous les aliments qui pourraient être porteurs de la bactérie n'a donc pas de sens, ou alors il faudrait tout arrêter : légumes, fruits et viandes. Un tel excès est déconseillé... et surtout inutile. En effet, notre nourriture n'est pas et ne sera jamais stérile. Nous avalons des bactéries tous les jours. L'enjeu n'est pas de les faire disparaître, mais de s'assurer qu'il n'y en a pas suffisamment dans notre nourriture pour nous rendre malades.

Publié le 08 Juin 2011 | Mis à jour le 17 Juin 2011
Auteurs : Marion Garteiser, journaliste santé
Source : Pr Anne Simon, microbiologiste aux Cliniques Universitaires Saint-Luc à Bruxelles.