Audition : protéger aussi vos oreilles !

L’Association JNA* est formelle : « 1 jeune sur 2 souffre de bourdonnements ou de sifflements dans les oreilles suite à des expositions sonores élevées ». Autrement dit, la moitié des jeunes ont déjà mis leur audition en danger. À la veille de la Fête de la musique et des grandes vacances, c’est le moment d’informer les jeunes et de les inciter à porter des bouchons d’oreilles lors de leurs expositions musicales estivales.

PUB

Protéger ses oreilles pour que perdure le « plaisir auditif »

La baisse auditive et les bourdonnements ne concernent pas que les « vieux ». De plus en plus de jeunes souffrent de troubles auditifs et les expositions sonores intenses sont directement en cause. Or les traumatismes auditifs peuvent être définitifs. Prendre soin de son capital audition dès l’enfance puis durant l’adolescence est un impératif pour bien entendre toute sa vie. Objectif : que le « plaisir auditif » perdure toute la vie.

Alors un conseil, incitez les jeunes à protéger leurs oreilles lors de la Fête de la musique, des festivals, durant les vacances scolaires et tout au long de l’année lors de la fréquentation des discothèques et des concerts. « Les oreilles n’ont aucune protection naturelle qui résiste à la pression acoustique des amplis. »

PUB
PUB

5 conseils pour préserver son audition

Portez des protections auditives en discothèque et lors des concerts. Ils prémunissent des effets cotonneux, des bourdonnements et des sifflements le lendemain, lesquels peuvent aussi durer toute la vie. Il existe aujourd’hui toutes sortes de protection, allant des bouchons en mousse à des oreillettes filtrantes sophistiquées ou sur-mesure. Ces protections atténuent les sons mais ne les déforment pas, ce qui permet de conserver de bonnes sensations musicales. Il vous reste deux jours pour vous équiper et profiter de la Fête de la musique !Et si vous rencontrez une personne de l’Association JNA qui distribue des protections, acceptez-les et portez-les. Ne les enlevez à aucun moment, sauf dans un endroit calme.

En discothèque, faites une pause auditive toutes les 10-15 minutes.

Quittez les lieux si le volume est trop élevé à en faire trembler le corps.

L’Association JNA conseille également de télécharger une application sonomètre gratuite pour se rendre compte du volume sonore du lieu.

Attention, la consommation d’alcool ou de toute autre substance psychoactive modifie les perceptions et l’on risque de sous-estimer les risques auditifs.

Consultez en urgence si après une exposition sonore intensive, les bourdonnements ne cessent pas après plusieurs heures au calme.

Enfin, autoradio, DVD et MP3 doivent aussi être mis en sourdine. Il est recommandé de limiter le volume à moitié et de s’imposer une durée maximale d’une heure par jour.

Lors des festivals, n’oubliez surtout pas de protéger aussi les oreilles des jeunes enfants avec des bouchons d’oreilles !

* Association pour l’information et la prévention dans le domaine de l’Audition (JNA).

Mots-clés : Audition, Oreille, Auditif
Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 19 Juin 2015 : 10h05
Mis à jour le Vendredi 19 Juin 2015 : 10h27
Source : Communiqué de presse de l’Association JNA, http://www.journee-audition.org. Enquête nationale JNA 2014.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés