Attention : Chlamydiose, infection sexuellement transmissible fréquente chez les jeunes

© Istock

La chlamydiose est l’infection sexuellement transmissible la plus fréquente. Elle touche particulièrement les adolescents et les jeunes adultes entre 15 et 24 ans. Le drame avec cette infection sexuellement transmissible est qu’elle est souvent et longtemps asymptomatique. Or non traitée, la chlamydiose peut provoquer de graves complications comme une stérilité, une grossesse extra-utérine ou une endométriose…

PUB

Qu'est-ce que la chlamydiose ?

La chlamydiose est une infection bactérienne (chlamydia trachomatis) qui se transmet lors des rapports sexuels. Elle touche dans deux tiers des cas des jeunes sexuellement actifs de 14 à 25 ans.

Quels sont les symptômes et les complications de la chlamydiose ?

En début d’infection, les symptômes de la chlamydiose sont très légers, voire quasiment inexistants (c’est le cas pour 50% des hommes infectés et 70% des femmes).

Or dès le début, alors que l’infection est encore silencieuse, se met en place un processus inflammatoire dans la région pelvienne chez la femme, notamment autour des trompes. Sans traitement, lorsque l’infection évolue, cette inflammation peut entraîner de graves complications, dont les principales à moyen et à long terme sont des douleurs chroniques pelviennes, des fausses couches ou une infertilité.

PUB
PUB

Chez l’homme, la chlamydiose peut entraîner une inflammation de la prostate ou des testicules pouvant altérer la fertilité.

Lorsqu’enfin des symptômes de la chlamydiose se manifestent, il s’agit principalement :

Chez la femme :

  • De démangeaisons vaginales.
  • De pertes blanches (leucorrhées).
  • De brûlures lors des mictions.
  • De douleurs en bas du dos.
  • De douleurs lors des relations sexuelles.
  • De saignements entre les règles ou après les relations sexuelles.
  • D’une conjonctivite.
  • D’inflammation du rectum.

Chez l’homme :

  • De brûlures lors de la miction.
  • De picotements et d’écoulement du pénis.
  • Parfois de testicules douloureux.
  • D’une conjonctivite.
  • D’inflammation du rectum.
Publié le 23 Mars 2012 | Mis à jour le 03 Mai 2016
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : National STD Prevention Conference, Minneapolis, Etats-Unis, 14 mars ; Recommandation des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) américains.