Arthrose de la main : des facteurs de risques difficiles à établir

L'arthrose de la main et du poignet est fréquente chez les seniors, mais le rôle favorisant des facteurs internes (génétiques) ou externes (activité manuelle, microtraumatismes) reste très difficile à préciser.
Publicité

L'atteinte articulaire la plus fréquente chez la personne âgée est l'arthrose. Elle touche typiquement les grosses articulations comme la hanche, les genoux et la colonne vertébrale. Quand elle atteint les mains, c'est surtout au niveau des articulations de la base et des extrémités des doigts.Une étude israélienne récente révèle que sur 253 patients admis en gériatrie pour un problème non articulaire, 80% présentaient néanmoins une atteinte arthrosique de la main ou du poignet. Dans ce groupe, les hommes et les femmes étaient touchés avec la même fréquence.Comme on pouvait le prévoir, l'âge des sujets a une influence directe sur l'importance des lésions arthrosiques et la main dominante est la plus atteinte. Par contre, si l'origine ethnique joue un rôle certain, l'intensité des activités quotidiennes ou encore l'existence de maladies associées comme l'obésité, le diabète, l'hypothyroïdie ou la chondrocalcinose ne semblent pas avoir d'impact sur la sévérité de l'arthrose.

Publié par Dr Stéphanie Lehmann, gérontologue le Lundi 30 Juillet 2001 : 02h00