Allergie alimentaire : quelles précautions ?
Sommaire

Le casse-tête des arachides

L’allergie aux arachides est une des plus redoutées tant il est vrai que l’arachide, exhausteur de goût à bon marché, entre dans la composition d’une grande partie des produits de l’agro-alimentaire, même là où on ne l’attend pas. En plus d’être compliquée à gérer au quotidien, l’allergie s’installe dans la durée. La priorité reste de s’abstenir de consommer les produits de l’agro-alimentaire, notamment les sauces ou les pâtisseries, pour ne pas prendre de risque inconsidéré. Attention aux risques d’allergie croisée avec les fruits à coque ou les autres oléagineux.

Allergie au lait de vache, intolérance au lactose

L’allergie au lait de vache arrive en tête de liste des risques pour les bébés. Elle apparaît généralement vers le 3e mois, quand le biberon prend le relais de l’allaitement maternel. Une fois les tests réalisés, un régime d’éviction est mis en place et le lait de vache est remplacé par un lait hypoallergénique. La bonne nouvelle ? L’allergie tend à disparaître lentement avec l’âge. Les adultes peuvent être, en revanche, touchés par une intolérance au lactose qui leur font prendre en horreur tout verre de lait ou yaourt. Pour favoriser la digestion, vous pouvez faire chauffer votre lait. Une carence en calcium sera évitée en consommant du fromage, certes plus gras mais beaucoup plus digeste.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Côté santé