Affections du pénis

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 13 Janvier 2014 : 00h00

Les affections du pénis peuvent prendre trois formes différentes : douleur, écoulement anormal ou érection prolongée sans désir sexuel (priapisme).

Contrairement à l'opinion populaire assez répandue, le priapisme n'est pas la manifestation d'une vitalité sexuelle excessive, mais plutôt un trouble de l'érection.

PUB

Affections du pénis : Comprendre

Symptômes liés à la maladie de La Peyronie

  • Douleur à l'érection ou, dans de rares cas, sans érection.
  • Région fibreuse palpable qui provoque une courbure du pénis et par la suite une diminution de la douleur.
  • Dans certains cas, la courbure peut empêcher la pénétration.

Symptômes liés à un traumatisme

  • Douleur intense.
  • Parfois accompagnée d'un craquement ou d'un gonflement du pénis à l'endroit du traumatisme, d'une coloration bleutée ou de déchirures internes ou externes.
  • Ecoulement possible au bout de la verge s'il y a eu rupture de l'urètre. L'écoulement sera intermittent, selon que la vessie est pleine ou vide. S'il s'agit d'une rupture partielle de l'urètre, l'homme pourra continuer à uriner, bien qu'il lui sera plus difficile de maîtriser le jet. Si la rupture est nette et franche, il ne pourra plus uriner et il aura des douleurs abdominales.

Écoulement anormal

  • Peut être transparent, jaunâtre, sanglant, verdâtre, très épais (gonorrhée) et même collant ou clair (Chlamydia).
  • Peut s'accompagner ou non de douleurs à l'urètre et de douleurs en urinant.

Priapisme

  • Erection prolongée (plus de quatre heures), non provoquée par le désir sexuel, due au fait que le sang ne s'évacue pas.
  • Douleur qui s'installe et persiste en l'absence d'activité sexuelle.
  • Douleur qui peut se produire spontanément ou à la suite d'une relation sexuelle.
PUB
PUB

Affections du pénis : Causes

Maladie de La Peyronie

  • Légers traumatismes répétés lors des relations sexuelles.

    Ils expliqueraient la présence d'une zone cicatricielle fibreuse à l'intérieur du pénis qui l'empêche de se dilater lors de l'érection et provoque une courbure ; il s'agit de la cause la plus fréquente de douleur au pénis.

Traumatisme

  • "Fracture du pénis".

    Il s'agit de la rupture de la tunique rigide qui recouvre le pénis sous la peau et qui permet l'érection. Ce traumatisme fait suite à des efforts trop vigoureux ou à une mauvaise position du pénis pendant une relation sexuelle.

  • Rupture ou lacération de l'urètre.

Écoulement anormal

  • MST (maladies sexuellement transmissibles).

    Elles sont la première cause d'écoulements anormaux du pénis (l'infection à Chlamydia étant la principale responsable). La transmission de certaines MST peut se faire par d'autres contacts : oraux, ano-génitaux. La gorge ou l'anus peuvent héberger la source d'infection. On peut être porteur de la Chlamydia sans présenter de symptômes et incuber l'infection de deux semaines à un mois et plus après le contact. La gonorrhée, par contre, se manifeste généralement de deux à cinq jours après le contact.

  • Ecoulement persistant de la prostate.

    Ce cas est très rare et n'est habituellement lié à aucune maladie.

Priapisme

  • Médicaments contre le dysfonctionnement érectile (impuissance) en injections directes dans le pénis, comme la papavérine ou la prostaglandine E1, injectées par le patient lui-même pour traiter un trouble érectile.
  • Traumatismes internes ou externes du pénis avec rupture d'une artère du pénis.

    Cela augmente le flux sanguin et le pénis n'a plus la capacité de résorber le sang.

  • Certains médicaments administrés par voie orale, dont quelques psychotropes, neuroleptiques et anticoagulants.
  • Facteurs prédisposants, comme le diabète, le fait d'être de type noir ou d'être originaire du bassin méditerranéen.
Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 13 Janvier 2014 : 00h00
Source : Créé initialement par Dr François Bénard, Urologue, Centre Hospitalier de l'Université de Montréal le 31/05/2001
Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
PUB
PUB
A lire aussi
Dysfonctionnement érectile (ou impuissance sexuelle)Publié le 06/09/2001 - 00h00

Le terme " impuissance " n'est plus guère utilisé par les médecins. Ceux-ci parlent plutôt de troubles d'érection ou de dysfonctionnement érectile, expressions qui font référence à l'incapacité d'obtenir et de maintenir une érection suffisamment rigide pour avoir une activité sexuelle...

Pénis : 3 symptômes d'alertePublié le 04/07/2018 - 13h01

Les hommes sont aussi touchés par des problèmes d’ordre intime. Pénis courbé, infections, fracture du pénis… L’organe sexuel masculin n’est pas à l’abri de certaines dysfonctions. Voici les signaux à prendre au sérieux.

Plus d'articles