Acouphène : apprendre à vivre avec
Sommaire

Vivre avec jusqu'à l'oublier

L'objectif est donc l'acceptation du symptôme par le malade, afin d'améliorer sa qualité de vie. Celui-ci doit donc apprendre à intégrer l'acouphène dans sa vie quotidienne. Il est essentiel d'informer clairement les malades de l'objectif du traitement, lequel est davantage d'ordre psychologique, et qu'il n'existe pratiquement pas de traitements médicamenteux. Le médecin a ici pour mission d'éduquer le malade, de l'aider à modifier ses comportements inadaptés, à anticiper les symptômes et à accepter le port de prothèse en cas de perte auditive importante.

Pas d'acouphène sans perte auditive

Effectivement, l'acouphène s'accompagne d'une perte auditive, même si parfois elle est très légère. En effet, l'origine de l'acouphène est le plus souvent lésionnelle : traumatisme chronique, traumatisme sonore aigu... À noter que chez les moins de 40 ans, les traumatismes ont essentiellement pour origine les boîtes de nuit, les concerts et les baladeurs, tandis que chez les plus âgés, ils sont d'origine professionnelle (métiers du bois, des métaux et travaux publics). Il reste donc beaucoup à faire en matière de préventionEn pratique, il ne faut pas hésiter à consulter et à se faire orienter vers un spécialiste ORL. De plus, cette consultation doit être précoce, contrairement à ce que l'on observe actuellement, à savoir que les patients consultent trop tard, en moyenne 7 ans après l'apparition de l'acouphène.

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : France acouphènes, www.france-acouphenes.org.