N’achetez pas n’importe quelles fraises !

Publié le 18 Avril 2016 | Mis à jour le 19 Avril 2016
Auteurs : Paule Neyrat, Diététicienne

Depuis la semaine dernière, les fraises ont envahi les marchés.

Et comme moi, vous en avez ras-le-bol des agrumes, pommes et poires, et vous vous précipitez dessus.

Mais attention, ce sont les fraises espagnoles et marocaines qui sont les plus présentes. 

PUB

Vous le savez, les fraises espagnoles sont cultivées industriellement, dans des serres et pleines de pesticides.

Quant aux fraises marocaines, elles sont le plus souvent trempées dans de l’eau chlorée (autrement dit de l’eau de javel) avant leur expédition. Et elles sont ramassées par des femmes, souvent adolescentes d’ailleurs, qui sont payées 6 € par jour. Et elles ne manquent pas de pesticides non plus.

PUB
PUB

Certes nos Gariguettes françaises n’en sont pas exemptes, mais elles en contiennent moins.

Elles sont certes plus chères que les fraises espagnoles et marocaines : autour de 13 € le kilo. Mais elles sont quand même bien meilleures.

Alors, avant d’acheter, regardez bien la provenance des fraises, quitte à soulever la barquette pour décrypter l’étiquette en dessous.

Car certains revendeurs, peu scrupuleux - je m’en suis aperçu tout à l’heure au marché - n’hésitent pas à afficher une pancarte « Fraises françaises » ou même « Gariguettes » alors qu’ils vendent des fraises espagnoles !

Paule

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés