Accouchement de jumeaux: mieux vaut une naissance par voie naturelle que par césarienne

En France, les femmes qui attendent des jumeaux accouchent généralement par césarienne. Or selon les résultats d’une étude de l’Inserm, l’accouchement par voie basse est préférable en cas de grossesse gémellaire.

PUB

Privilégier l’accouchement par voie basse

La grossesse gémellaire étant plus à risque de complications avec une mortalité néonatale 5 à 10 fois plus élevée par rapport à une grossesse simple, les obstétriciens proposent souvent d’emblée un accouchement par césarienne. Cette pratique est fondée sur des études anglo-saxonnes ayant montré une diminution des risques notamment pour le 2e enfant. Cette nouvelle étude française suggère l’inverse. Dénommée JUMODA pour « MOde D’Accouchement des Jumeaux », elle a porté sur près de 6.000 femmes enceintes de jumeaux et montre que l’accouchement par voie basse est associé à un taux de mortalité plus faible et à moins de complications lorsque le premier bébé est en position tête en bas. Selon les chercheurs, « si la césarienne reste une solution de secours incontournable en cas de complications (…), l’accouchement par voie basse est à privilégier dans la très grande majorité des cas ».

PUB
PUB

La césarienne doit rester une solution de secours

L’accouchement par voie basse présente d’autres avantages, comme d'éviter les complications opératoires et psychologiques associées à une césarienne, et de favoriser le contact entre le fœtus et les bactéries du vagin de la mère à l’origine du déclenchement de nombreux mécanismes immunitaires protecteurs pour l'enfant. Les femmes concernées doivent être informées des deux possibilités ainsi que de leurs avantages et inconvénients respectifs afin de participer à un choix éclairé.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 08 Juin 2017 : 10h48
Mis à jour le Jeudi 08 Juin 2017 : 10h49
Source : Thomas Schmitz et coll., Association Between Planned Cesarean Delivery and Neonatal Mortality and Morbidity in Twin Pregnancies, Obstetrics & Gynecology. 129(6):986–995, JUN 2017, https://insights.ovid.com/crossref?an=00006250-201706000-00005.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés