Des accidents de la vie courante en hausse

© Istock

D’après les dernières données du Baromètre Santé réalisé par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), la fréquence des accidents de la vie courante a augmenté entre 2005 et 2010, en particulier chez les hommes.

Détails.

PUB

20 000 morts annuels

Les accidents de la vie courante, qui demeurent la première cause d'accidents en France, regroupent les accidents domestiques, de sport et de loisirs ainsi que les accidents survenus à l'école. En 2010, les accidents du travail et de la circulation ont respectivement touché 3 % et 2 % de la population.

Les hommes sont plus concernés par les accidents de la vie courante que les femmes (8,5 % contre 6,7 %), essentiellement en raison des accidents liés aux sports (4 % des accidents contre 2 %).

PUB
PUB

En France, près de 20 000 personnes décèdent chaque année à la suite d’un accident de la vie courante, selon des chiffres publiés par l’Institut national de veille sanitaire (InVS) dans un Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de 2011.

Des accidents plus nombreux, mais moins graves

En dépit de l’augmentation de la fréquence des accidents de la vie courante (ils sont passés de 5 % en 2005 à 7,5 % en 2010 parmi les 15-75 ans), la proportion des accidents entraînant des conséquences importantes pour la victime est en baisse de plus de 10 points, diminuant de 43 % à 34 % entre 2005 et 2010.

Certains facteurs peuvent augmenter les risques de survenue d’accident.

Les données du Baromètre Santé de l’Inpes ont souligné l’impact de la consommation d’alcool, de cannabis ou encore, pour la première fois, du manque de sommeil. En effet, 14 % des Français qui dorment moins de 6 heures par nuit ont eu un accident contre 10 % pour les plus gros dormeurs.

Publié par Hopital.fr le Lundi 21 Octobre 2013 : 07h36
Source : Hopital.fr
PUB
PUB

Contenus sponsorisés