36% de femmes utilisent un sextoy pour pratiquer la masturbation

© Istock

Les femmes utilisent de plus en plus des sextoys pour se donner du plaisir. L’image de ces jouets intimes est désormais plus positive.

PUB

La sexualité des femmes change. Et devient plus technique. D’après un récent sondage Ifop, la masturbation est quatre fois plus fréquente aujourd’hui que dans les années 1970. La façon dont elle est pratiquée évolue aussi. Plus d’un tiers des Françaises ont déjà utilisé un sextoy pour se donner du plaisir.

C’est un fait : la femme du 21e siècle n’hésite plus à s’aider de stimulations extérieures pour se caresser. En témoigne la fréquentation croissante des sites pornographiques (+39 points depuis 2006) et l’achat de littérature érotique (+10 points depuis 2012).

Mais le véritable boom se produit au rayon sextoys. En 2017, une femme sur deux reconnaît les utiliser. Dix ans plus tôt, elles n’étaient que 9 % à faire cet aveu. Un progrès flagrant. L’usage est aussi plus régulier qu’avant.

PUB
PUB

Des jouets ludiques et raffinés

Un tiers des sondées dit s’être servie d’un jouet coquin au cours de l’année passée. 11 % d’entre elles l’ont utilisé à chaque séance de plaisir solitaire et 6 % au moins une fois sur deux. Si cette explosion s’observe, c’est aussi parce que l’environnement est nettement plus favorable à l’achat de ces jouets pour adulte.

Avec l’arrivée des sites de vente en ligne, la mise à disposition dans les grandes surface s et les magasins spécialisés, l’image du sextoy a changé. Ces établissements sont "nettement plus engageants pour les femmes que les sex-shops des quartiers chauds", analyse François Kraus, à l’origine de cette publication.

Résultat : les jouets intimes sont perçus comme moins "malsains" et de plus en plus comme des "accélérateurs de plaisir". La nature des objets a donc, logiquement, évolué pour s’adapter à un public plus féminin… et ses envies.

"S’émancipant des représentations mimétiques du membre masculin au profit d’une apparence plus élégante et raffinée, une nouvelle génération de sextoys s’est imposée dans un registre plus ludique, plus à même de répondre aux attentes du public féminin", développe François Kraus. Bref, plus d’excuses pour se donner du plaisir.

L'impuissance expliquée en vidéo

PUB
PUB

Contenus sponsorisés