150 euros remboursés pour arrêter de fumer

© Istock

Après avoir lancé sa campagne « Un mois sans tabac » à partir du 1er novembre, se laissant ainsi tout le mois d’octobre pour inciter un maximum de fumeurs à tenter l’expérience de l’abstinence, la Ministre de la Santé poursuit la lutte contre le tabagisme en annonçant l’extension à tout fumeur du remboursement des substituts nicotiniques à hauteur de 150 euros.

PUB

Arrêt du tabac : le forfait de 150 euros étendu à tous les fumeurs

Jusqu’à présent, l’Assurance maladie ne remboursait la prise en charge du sevrage tabagique à hauteur de 150 euros qu’aux jeunes, aux personnes en situation de précarité ou aux personnes malades, et à hauteur de 50 euros aux autres fumeurs. Désormais, le forfait de 150 euros sera alloué à tous ceux qui s’engagent dans un processus de sevrage. Il est destiné à encourager les personnes dépendantes, en les allégeant en partie du coût des gommes et des patchs nicotiniques, dont les prix sont librement fixés par les fabricants, les substituts nicotiniques n’ayant pas d’autorisation de mise sur le marché ou AMM (ils ne font donc pas partie des médicaments et ne peuvent pas être remboursés comme tel).

PUB
PUB

Pour réussir son sevrage tabagique : motivation et bon dosage

Pour maximiser ses chances d’arrêter de fumer et dépasser son addiction, il faut se faire aider, idéalement par un professionnel de santé, médecin ou tabacologue, ou via Tabac Info Service.

Ensuite, l’erreur à ne pas faire avec les substituts nicotiniques est d’être en sous-dosage. Pour maintenir l’abstinence, le bon dosage est celui qui vous empêche d’avoir envie de fumer. Veillez donc bien à employer les bons substituts, quitte à mettre deux timbres par exemple. Faites-vous conseiller par un professionnel de santé et n’hésitez pas à recueillir l’avis du pharmacien.

Publié le 14 Octobre 2016 | Mis à jour le 14 Octobre 2016
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
PUB
PUB

Contenus sponsorisés