12% des cas de diabète de type 2 chez les hommes dus au tabagisme

Le tabagisme actif ou passif  surexpose à un risque de diabète de type 2. Y compris chez les personnes qui ont arrêté de fumer : le risque de diabète revient à la normale à mesure que les années passent. Une équipe de recherche chinoise livre les résultats d’une étude portant sur le risque accru de diabète de type 2 selon les différences comportementales des fumeurs masculins.

PUB

Un risque de diabète de type 2 plus élevé même après l’arrêt du tabac

L’étude portait sur 5,8 millions de personnes dont 295 446 présentaient au départ un diabète de type 2. Parmi elles, des non-fumeurs, des fumeurs actuels, des personnes exposées à la fumée de tabac, et des anciens fumeurs. L’analyse statistique démontre que le risque relatif de développer un diabète est :

PUB
PUB
  • de 37% plus élevé chez les fumeurs que les non-fumeurs,
  • de 14% supérieur chez les anciens fumeurs par rapport aux personnes n’ayant jamais fumé,
  • et de 22% plus important chez les non-fumeurs exposés à la fumée de tabac par rapport aux non-fumeurs épargnés par le tabagisme passif.

Davantage de diabète de type 2 pour les gros fumeurs

A l’intérieur des cohortes de fumeurs actuels, l’étude évalue un « effet dose » entre tabagisme et diabète de type 2 par rapport aux personnes n’ayant jamais fumé :

  • Avec seulement quelques cigarettes par jour, le risque de diabète augmente de 21% ;
  • Avec 15 à 20 cigarettes quotidiennes, le risque de diabète de type s’accroît de 34% ;
  • A plusieurs paquets de cigarettes par jour, le gros fumeur voit un risque accru de 57% par rapport au non-fumeur absolu (jamais fumé).
Publié par Isabelle Gayrard Auzet, Rédactrice en Chef le Vendredi 11 Décembre 2015 : 14h11
Mis à jour le Vendredi 11 Décembre 2015 : 18h42
Source : Pr An Pan et al.
Relation of active, passive, and quitting smoking with incident type 2 diabetes: a systematic review and meta-analysis
The Lancet, novembre 2015
PUB
PUB

Contenus sponsorisés