Des webcams à l'hôpital pour rompre l'isolement des enfants

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 20 Novembre 2002 : 01h00
-A +A
Cette opération, unique en France, baptisée « passe-muraille », a consisté à équiper quatre chambres stériles de l'hôpital Saint-Louis à Paris avec des caméras reliées à Internet. Les enfants malades, coupés du monde extérieur, peuvent enfin communiquer avec leur famille. Cette initiative regonfle le moral des petits patients et de leurs parents.

L'exemple est celui de Laurence, une jeune fille de 14 ans atteinte de leucémie, sourde et muette. Son système immunitaire étant considérablement affaibli par la chimiothérapie massive qu'elle doit subir durant plusieurs semaines, un dispositif particulier la protège, mais l'isole aussi complètement de l'extérieur. Son lit est coupé du reste de la pièce par une « bulle » en plastique transparent allant du sol au plafond. Afin de la protéger des virus, un système bruyant brassant l'air est placé au-dessus d'elle. Les visiteurs doivent s'équiper de la tête aux pieds : masque sur la bouche, filet de protection sur les cheveux, surchaussures, blouse sur les vêtements et désinfection des mains.Les possibilités de visite étant ainsi réduites, explique le professeur André Baruchel, chef du service d'hématologie pédiatrique, il fallait trouver une issue pour que ces petits patients puissent s'évader de leur prison. La solution est apparue avec ce projet « passe-muraille ». Maintenant, Laurence, accroupie sur son lit, utilise le langage des signes pour dialoguer avec sa mère. Equipée d'une webcam, une caméra qui retransmet les images sur Internet, et d'un micro-ordinateur placé sur sa table de chevet, elle voit apparaître sur l'écran le visage de sa maman. Sa mère, à son domicile, est équipée du même système de communication.

Comme c'est le cas dans trois autres chambres stériles, cet équipement permet d'occuper les enfants durant leur séjour et de leur faire oublier les nausées et la fatigue extrême qu'ils subissent. Heureusement, ces traitements permettent de guérir 60 à 70% des leucémies.Bien moins agressif que le téléphone et offrant de multiples possibilités, espérons que cette belle initiative se généralise à d'autres hôpitaux. Il est essentiel, tant pour les enfants que pour les parents de pouvoir rester en contact permanent.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 20 Novembre 2002 : 01h00
Source : http://www.ap-hop-paris.fr
A lire aussi
Mort subite du nourrisson : réhabilitation de la tétine ! Publié le 19/12/2005 - 00h00

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la tétine, tototte ou sucette, réduit de 92% le risque de mort subite du nourrisson ! Bien plus encore, le bénéfice de la tétine annihile les effets délétères des facteurs de risque, tels que le couchage sur le ventre, dans le lit de la mère, ou...

Bébé dans son lit, une bonne idée ? Publié le 05/03/2007 - 00h00

Bébé dans le lit familial ? Une pratique plus usitée qu'on ne le croit. Entre la Leche League, association de femmes allaitantes, née en 1956, qui encourage la pratique du lit familial, et les tenants de la séparation, à vous de faire votre opinion quant à la façon de faire dormir votre...

Plus d'articles