Vers une prédiction fine du risque cardiovasculaire

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 11 Décembre 2002 : 01h00
-A +A
Les outils permettant d'évaluer les risques pour un patient d'être victime d'évènements cardiovasculaires s'affinent. Après le LDL-cholestérol, des chercheurs viennent d'identifier un autre marqueur : la « protéine C-réactive », dont la valeur prédictive est encore plus efficace.

Les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de décès dans les pays industrialisés. Pouvoir prédire les risques constitue un atout considérable.

Dans ce domaine, le LDL-cholestérol est un marqueur très utile servant à définir le risque d'un évènement cardiovasculaire. Une étude récente tend à démontrer qu'un autre élément, la protéine C-réactive (CRP), constitue une valeur prédictive bien plus performante.

L'efficacité de ces deux marqueurs a été testée chez 27.000 femmes américaines en bonne santé, suivies sur une période de 8 années. L'un et l'autre, le LDL-cholestérol et le CRP, avait une relation très forte avec la survenue d'événement cardiovasculaire ultérieur (infarctus, accident vasculaire cérébral, revascularisation coronaire ou décès coronarien), même après ajustement des facteurs de risque que sont notamment l'âge, le tabagisme, le diabète et les niveaux de pression artérielle. Mais les auteurs constatent également que la CRP donne des indications de meilleure qualité, comparé au LDL-cholestérol. Le caractère prédictif du CRP est ainsi supérieur. De plus, en apportant des informations différentes de celles données par le LDL-cholestérol, l'emploi combiné de ces deux marqueurs donne des résultats bien plus intéressants en termes de pronostic du risque que l'un ou l'autre pris séparément.

Ces données sont importantes pour définir le plus précisément possible les groupes à risque qui devront être ciblés par la prévention, par les statines ou les autres traitements primaires.

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 11 Décembre 2002 : 01h00
Source : Ridker P.M. et coll., N. Engl. J. Med., 347: 1557-1565, 2002. Mosca L., N. Engl. J. Med., 347: 1615-1617, 2002.
A lire aussi
Cholestérol : avant les statines, le régime ! Publié le 02/07/2007 - 00h00

Selon une enquête de l'assurance maladie, le nombre de Français prenant un traitement médicamenteux contre le cholestérol (statine) atteint les cinq millions. Or il semblerait que les prescriptions soient rarement conformes aux recommandations. Le point sur la prise en charge des dyslipidémies...

Surveillez votre taux de cholestérol dès 35 ans ! Publié le 03/02/2015 - 17h51

Pensez à l’avenir, n’attendez pas pour vous soucier de votre cholestérol. En effet, toutes les années avant 55 ans avec un taux supérieur à la normale se cumulent pour augmenter franchement votre risque de maladie cardiovasculaire à 70 ans.Alors pensez à faire doser votre cholestérol et...

Plus d'articles