Les transformations des cheveux selon les âges
Publié par Jessica Xavier, journaliste beauté le Mardi 22 Septembre 2015 : 17h51
Mis à jour le Vendredi 11 Décembre 2015 : 15h35

Dès la vie intra-utérine, nous avons des cheveux. Une chevelure qui nous accompagne tout au long de notre vie de façon plus ou moins dense. Le Dr Amar, dermatologue spécialiste du cuir chevelu, nous éclaire sur les grands changements que connaissent nos cheveux de la naissance à la mort.

© Istock
PUB

En vieillissant les cheveux deviennent plus fins

Pour le Dr Amar, l’un des changements notables au fil des années c’est une fibre capillaire plus fine. "En vieillissant, les cheveux conservent toujours la même vitesse de croissance, mais ils s’amenuisent jusqu’à involuer. Ils s'affinent et deviennent plus petits aussi bien chez la femme et l’homme. Ils peuvent également parfois devenir moins bouclés." Des changements auxquels peuvent s’ajouter des chutes de cheveux ponctuelles liées à un état de fatigue, une maladie, une grossesse, les changements de saison… mais pas forcément à l’âge.

Avec le temps, les cheveux peuvent également changer de couleur pour devenir blancs. Mais là, l’hérédité joue un grand rôle. "Nous ne sommes pas tous égaux face aux cheveux blancs. Le blanchiment des cheveux est lié à la mélanine située à la base du follicule pileux, un paramètre déterminé par la génétique. Même si c’est très rare, certaines personnes peuvent ne pas avoir ou peu de cheveux blancs quand ces derniers conservent leur taux de mélanine."

La vieillesse est souvent synonyme de chute de cheveux qui touche principalement les hommes mais parfois les femmes.

PUB

Les spécificités capillaires hommes/femmes

  • La chute de cheveux

"La chute de cheveux chronique (au-delà de 6/7 mois) concerne les hommes comme les femmes, mais elle n’intervient pas de la même façon. Chez l’hom, l’alopécie androgénique, déterminée génétiquement, entraine une chute de cheveux de l’avant vers l’arrière. Les femmes peuvent également souffrir d’alopécie androgénique même si dans leur cas la chute est plus souvent ponctuelle et liée au stress, aux accouchements, à une hémorragie… Dans le cas de l’alopécie androgénique féminine, la chute est localisée sur la partie postérieure du crâne" éclaire le professionnel.

  • Le rôle des hormones

Les hormones peuvent également avoir un impact sur la qualité des cheveux au cours de la vie. "Pendant la grossesse, sous l’effet de la progestérone, les cheveux sont plus beaux, explique le Dr Amar. Malheureusement, après l’accouchement il y a une chute réactionnelle liée à la baisse du taux de progestérone dans l’organisme qui jouait un rôle inhibiteur de testostérone responsable indirectement de la chute de cheveux. Au cours de la ménopause, les hormones sont là encore responsables de la fragilité des cheveux, poursuit le professionnel."

Au cours de la vie les cycles capillaires se succèdent donnant naissance à des cheveux tantôt plus forts, tantôt plus fins et fragilisés. Pour éviter de "se faire des cheveux blancs", il est préférable d’adopter une bonne hygiène de vie, une alimentation équilibrée et quelques soins cosmétiques adaptés à sa nature de cheveux.

Publié par Jessica Xavier, journaliste beauté le Mardi 22 Septembre 2015 : 17h51
Mis à jour le Vendredi 11 Décembre 2015 : 15h35
Source : Entretien avec le Dr Amar le 21 septembre 2015
Hair physiology ; J.J. Stene ; 2004
PUB
PUB
A lire aussi
Pourquoi perd-on ses cheveux ?Publié le 23/06/2008 - 00h00

Quelles sont les principales causes de la chute des cheveux ? Quand s'inquiéter ? Le point avec le Dr Philippe Abimelec*, dermatologue et spécialiste de ce sujet.

La chute des cheveux : méfiez-vous des traitements " miracles " !Publié le 04/05/2001 - 00h00

Chez l'homme comme chez la femme, la chute des cheveux est souvent mal vécue. Elle peut constituer une réaction à une agression de nature diverse (médicament, problème thyroïdien, stress, carence en fer, etc.), mais il s'agit le plus souvent d'une alopécie androgénétique, liée à l'âge et...

Chute de cheveux, quand s’inquiéter ?Publié le 21/10/2015 - 13h30

Nous perdons au quotidien des dizaines de cheveux. Et à certaines périodes de l'année nous en perdons d’avantage. Quand la chute de cheveux devient plus importante et qu’elle s’installe dans le temps, il peut être bon de consulter un spécialiste. Le Dr Durosier, médécin généraliste,...

Plus d'articles