Le sida : mal informés, les jeunes n’ont plus peur du VIH

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 27 Mars 2015 : 09h19
Mis à jour le Vendredi 27 Mars 2015 : 09h53

Alors que le Sidaction débute, célèbre événement qui pendant trois jours vise à informer, soutenir les malades et collecter des fonds pour la recherche, les résultats d’un sondage sur les jeunes et le sida inquiètent. En effet, selon cette enquête Ifop, les jeunes de 15 à 24 ans disposeraient aujourd’hui d’un niveau élevé d’information, mais « les conséquences d'une contamination par le virus sont de plus en plus minorées ».

© Istock

Disposant d’informations imparfaites, les jeunes pensent qu’on guérit du sida

À mesure que des progrès sont faits en matière de prévention et de traitement, les moins de 25 ans sont moins vigilants. Ils sont de plus en plus nombreux à penser qu'il existe des médicaments pour guérir le sida. C’est le cas de 27% des 15-24 ans qui ont été interrogés via un questionnaire en ligne courant novembre 2014, contre 13% en 2009. Autrement dit, les jeunes disposent, certes d’un haut niveau d’information, mais leurs connaissances sur le traitement du virus du VIH sont imparfaites et peu réalistes. Il est nécessaire de rappeler qu’être séropositif implique une prise en charge globale et un traitement à vie entraînant contraintes et conséquences médicales.

Selon le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire consacré à ce sujet, 13% des découvertes de séropositivités concernent des jeunes de moins de 25 ans, une proportion qui n’a pas évolué depuis une dizaine d’années.

PUB

Le sida reste un sujet tabou parmi les jeunes

Les tabous qui entourent le sida sont toujours bien présents. Malgré une amélioration, la disposition à en parler avec un nouveau partenaire reste faible. Globalement, les jeunes échangent peu leurs connaissances sur le sujet.

En 2013, 6.220 personnes ont découvert leur séropositivité au VIH, dont 43% d’hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, 37% d’hétérosexuels nés à l’étranger, 18% d’hétérosexuels nés en France et 1% d’usagers de drogues.

Mots-clés : Le sida, Seropositif, Vhi
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 27 Mars 2015 : 09h19
Mis à jour le Vendredi 27 Mars 2015 : 09h53
Source : BEH N° 9-10 - 24 mars 2015, Cazein F. et al., « Découvertes de séropositivité VIH et de sida, France, 2003-2013 »,http://www.invs.sante.fr/beh/2015/9-10/2015_9-10_1.html. Sondage Ifop pour le Sidaction et les Elus Locaux contre le Sida, Vague 5 du baromètre « Les jeunes et l'information sur le VIH / SIDA », http://www.ifop.com/?option=com_publication&type=poll&id=2863.
A lire aussi
En France, la découverte de séropositivité au VIH reste stablePublié le 09/12/2013 - 00h43

Le 1er décembre s’est déroulée la Journée mondiale de lutte contre le sida. C’est quelques jours avant celle-ci que des données récentes sur le nombre de découvertes de séropositivité au VIH, pour l'année 2012, ont été mises en ligne par l'Institut de veille sanitaire (InVS).

Quand les séropositifs résistent aux trithérapiesPublié le 04/02/2008 - 00h00

Un nouveau médicament contre le virus du sida vient d'être autorisé sur le marché, « Isentress® ». Ce traitement est complètement novateur et offre aux personnes qui développent des résistances aux trithérapies actuelles (et elles sont très nombreuses) une nouvelle opportunité de...

Plus d'articles