SIDA : comment se protéger du VIH ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 26 Janvier 2015 : 08h00

Le SIDA est un des virus qui font le plus peur. Mais malgré les campagnes de prévention, les taux de contamination ne cessent pas d’augmenter ces dernières années !

Zoom sur les principaux gestes qui vous exposent à une contamination par le VIH.

Le SIDA : comment est-on contaminé par le VIH ?

VIH (virus de l’immunodéficience humaine), ce virus est présent, chez les patients qui sont contaminés, dans tous les liquides corporels. Mais il n’est présent en quantités suffisantes pour contaminer une autre personne que dans certains liquides bien précis.

  • Le sang.
  • Le sperme.
  • Le liquide séminal (qui s’écoule pendant l’érection).
  • Les sécrétions vaginales.
  • Le lait maternel.

Toutes ces substances peuvent transmettre l’infection… Mais pas les autres. En d’autres termes, larme, salive et sueur sont sans risque : les personnes séropositives peuvent être côtoyées au quotidien sans la moindre angoisse.

Quelles activités peuvent transmettre le VIH ?

Le contact avec le sang d’une personne contaminée : le plus souvent, cela se produit lors d’une utilisation commune de seringues, mais certaines contaminations dans les hôpitaux, après un accident (coupure, chute de seringue, etc.) ont été constatées.

Le contact avec le sperme : toute éjaculation peut entraîner une contamination du partenaire, que ce soit lors d’une fellation ou d’une pénétration.

Le contact avec le liquide séminal : lors d’une fellation, la personne en contact oral avec le pénis court un risque – moins important que lors d’une éjaculation, mais qui existe néanmoins.

Le contact avec les sécrétions vaginales : il y a débat. Certains estiment le risque inexistant, d’autres simplement très faible. Il concerne quoi qu’il en soit uniquement la personne qui effectue le cunnilingus et pas celle qui le reçoit. Les règles ou la présence de lésions génitales augmentent le risque.

Le virus du SIDA peut aussi se transmettre de la mère à l’enfant lors de la grossesse, de l’accouchement et de l’allaitement. Si la mère est traitée contre le VIH, le risque pour le bébé est cependant très faible.

IST et VIH : les risques ne sont pas toujours les mêmes…

Si ce guide est utile pour reconnaître les situations au cours desquelles le SIDA peut être transmis, il ne suffit pas à vous protéger de toutes les infections sexuellement transmissibles… Celles-ci sont en effet nombreuses, et souvent beaucoup plus contagieuses que le VIH. Ainsi, l’herpès, la gonorrhée ou la syphilis peuvent être transmis par n’importe quel contact sexuel, y compris une simple caresse…

Concrètement, comment se protéger du SIDA ?

Contre le SIDA, un préservatif masculin ou féminin suffit, à condition qu’il soit utilisé dès le début du rapport (et pas enfilé juste avant l’éjaculation). Un préservatif doit aussi être utilisé en cas de fellation.

Mais pour vous protéger de toutes les IST et pratiquer des rapports oraux, il faudra en passer aussi par une « digue », un rectangle de latex qui se place entre la bouche et la vulve.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 26 Janvier 2015 : 08h00
Source : Plateforme prévention SIDA
A lire aussi
IST : pour qu'elles ne passent pas par vous cet été !Publié le 15/07/2012 - 22h00

Les infections sexuellement transmissibles, ce n'est pas seulement le SIDA dont le nom fait si peur…Ce sont aussi beaucoup de maladies bénignes, mais qui peuvent avoir des conséquences sérieuses.IST : comment s'en protéger ?

Journée mondiale de lutte contre le sida : de l’importance du dépistagePublié le 01/12/2011 - 13h03

 « Aujourd’hui, 50 000 personnes sont atteintes par le VIH (sida) sans le savoir. Faites-vous dépister. Parlez-en à votre médecin.» Tel est le message du ministère de la Santé et de l’Institut national de la prévention et de l’éducation pour la santé (Inpes) à l’occasion de...

MST-IST : distinguez le vrai du fauxPublié le 17/08/2012 - 06h02

Les maladies sexuellement transmissibles (MST) ont été rebaptisées infections sexuellement transmissibles (IST).Que savez-vous de ces nombreuses infections qui imposent toutes le port du préservatif à chaque rapport sexuel ?Différenciez le vrai du faux pour vous en protéger efficacement.

Une appli pour géolocaliser un préservatifPublié le 04/06/2014 - 08h09

Elle s’appelle « Tup » et elle est gratuite.Cette nouvelle appli permet de géolocaliser instantanément le point de vente le plus proche et de s’équiper ainsi facilement d’un préservatif, accessoire indispensable pour se protéger du sida et des autres infections sexuellement...

Plus d'articles