Quels sont les symptômes d'une fibrillation auriculaire ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 15 Avril 2013 : 10h00
Mis à jour le Mercredi 24 Juin 2015 : 18h16
-A +A

Palpitations, accélérations cardiaques, irrégularités des contractions, voire essoufflement ? Et si c’était une fibrillation auriculaire ? Cette arythmie du cœur est le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent. Qu'est-ce qu'une fibrillation auriculaire ? Quels sont les symptômes de la fibrillation auriculaire ? Quand faut-il consulter ?

Le rythme cardiaque normal : comment ça marche ?

Le rythme cardiaque a pour rôle d’organiser le flux sanguin au sein du cœur pour remplir les oreillettes, puis remplir les ventricules à partir des oreillettes, puis éjecter le sang dans toute la circulation de l’organisme.

Le rythme cardiaque dépend d’un signal électrique dont l’impulsion initiale est donnée par le nœud sino-auriculaire (ou nœud sinusal de Keith et Flack) situé dans l’oreillette droite.

Cette impulsion provoque la contraction des oreillettes, propulsant le sang dans les ventricules.

Le signal électrique se propage ensuite jusqu’au nœud auriculo-ventriculaire (ou nœud d'Aschoff-Tawara) situé dans les ventricules, dont la contraction active la pompe cardiaque et propulse le sang dans les poumons et le reste du corps.

Que se passe-t-il en cas de fibrillation auriculaire ?

En cas de fibrillation auriculaire, le signal électrique provenant des oreillettes est désorganisé (rapide et irrégulier).

Le rythme entre les oreillettes et les ventricules est perturbé et la capacité de pompe cardiaque est diminuée : avec l’irrégularité des contractions des oreillettes, les ventricules se remplissent mal, et propulsent mal le sang.

La fibrillation auriculaire multiplie par 5 le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Cette maladie du cœur serait responsable d’un AVC toutes les 20 minutes…

Cette arythmie cardiaque impose une prise en charge car avec cette désorganisation des contractions cardiaques, le sang a tendance à stagner, augmentant le risque de formation d’un caillot sanguin. Or ce caillot peut migrer dans la circulation sanguine et boucher une artère cérébrale, provoquant un accident vasculaire cérébral.

C’est pourquoi un bilan cardiaque s’impose alors.

Une simple surveillance peut être suffisante. Mais en cas de fibrillation auriculaire sévère, des médicaments anti-arythmiques sont prescrits pour rétablir un rythme cardiaque normal et/ou des anticoagulants pour réduire le risque de formation de caillots sanguins.

Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être décidée pour rétablir le rythme cardiaque (pacemaker, ablation de la zone arythmogène).

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 15 Avril 2013 : 10h00
Mis à jour le Mercredi 24 Juin 2015 : 18h16
Source : Weber R. et coll., Expert Rev. Cardiovasc. Ther.2010 Oct;8(10):1405-15. XIXe Journées Européennes de la Société française de cardiologie, 7 janvier 2009.
A lire aussi
La fibrillation auriculaire expliquée en vidéo Publié le 19/08/2010 - 14h57

Le cœur est un muscle qui se contracte selon un rythme régulier pendant toute la durée de notre vie. Chaque battement est stimulé par un signal électrique généré par le système de conduction du cœur. Un cœur normal bat 60 à 100 fois par minute. Parfois, suite à un problème au niveau du...

Avez-vous du cœur ? Publié le 06/05/2011 - 10h15

Avez-vous une bonne idée de la façon dont fonctionne le cœur, ce muscle qui propulse le sang dans tout l’organisme en se contractant régulièrement ? Quel est le rôle des oreillettes, des ventricules, du nœud sinusal ? Qu’est-ce qu’une fibrillation ou encore une extrasystole ?...

La tachycardie ventriculaire en vidéo Publié le 19/08/2010 - 14h57

Le cœur est un muscle qui se contracte selon un rythme régulier pendant toute la durée de notre vie. Chaque battement est stimulé par un signal électrique généré par le système de conduction du cœur. Un cœur normal bat 60 à 100 fois par minute. Parfois, suite à un problème au niveau du...

Plus d'articles