Protégez le coeur de vos enfants, demain il sera trop tard...

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 20 Septembre 2005 : 02h00
-A +A
Nos enfants sont en grand danger. La Fédération française de cardiologie a décidé de s'adresser directement aux parents en ces termes : « le mode de vie de vos enfants les conduit tout droit vers des risques d'infarctus à l'âge adulte »…

Chaque année, les maladies cardiovasculaires sont responsables de 17 millions de morts dans le monde (un décès sur deux). En France, c'est la première cause de mortalité, avec 165.000 décès annuels. Or elles sont évitables dans une large mesure.Mauvaise alimentation et sédentarité favorisent l'excès de cholestérol, l'hypertension artérielle, la surcharge pondérale et le diabète. Toutes ses affections représentent de puissants facteurs de risque cardiovasculaires. Ainsi, le mode de vie actuel de nos enfants les prépare à devenir prématurément cardiaques. En effet, si les maladies cardiovasculaires se déclarent aujourd'hui dans la tranche d'âge 50-60 ans, elles pourraient dès la prochaine génération se manifester avec dix ans d'avance. Or nous sommes responsables de la dérive des habitudes de vie de nos enfants. A l'occasion de la semaine nationale du coeur qui se déroulera du 19 au 25 septembre 2005, la Fédération française de cardiologie en appelle à la responsabilité des parents. Puisque les comportements adoptés durant l'enfance constituent les bases de la vie adulte, les parents ont pour obligation d'enseigner à leurs enfants des habitudes de vie saines.Trop d'enfants mangent de façon déséquilibrée, quantitativement et qualitativement : trop de sucres, de graisses, de grignotages et de boissons sucrées. Mais aussi, pas assez d'activité physique et trop de télé ou de jeux vidéo.Au final, l'obésité progresse rapidement : en trente ans, le nombre d'enfants obèses a triplé, voire quadruplé. Les causes endocriniennes ou génétiques représentant 1% des cas, c'est bien le mode de vie qui est incriminé.

Observatoire " les Français face au risque cardiovasculaire "

Afin de mesurer l'évolution de la perception des Français face au risque cardiovasculaire et l'impact des diverses actions menées dans ce domaine, la Fédération française de cardiologie et le laboratoire Pfizer ont créé un observatoire. Selon les résultats de la première enquête, menée au cours du deuxième trimestre 2005 auprès de 2.000 personnes :

  • pour la majorité des Français, les maladies cardiovasculaires sont synonymes de crise cardiaque ;
  • les Français ne savent pas évaluer leur propre risque cardiovasculaire, même lorsqu'ils présentent plusieurs facteurs de risque ;
  • les causes (alimentation, alcool, sédentarité) sont confondues avec les conséquences (cholestérol, hypertension artérielle, diabète).
  • et enfin, bonne nouvelle, les messages de prévention sont bien compris du grand public.

Crocmouv.com : un jeu internet éducatif

L'objectif est d'apprendre aux enfants de 7 à 11 ans les bases élémentaires d'une bonne hygiène de vie à travers le jeu. Sont ainsi rappelées les principes d'une alimentation équilibrée (respect des 4 repas de la journée ; diversification alimentaire : l'enfant doit manger tous les jours des aliments de chacune des 7 familles) et la nécessité de pratiquer une activité physique régulière. Cet outil pédagogique est une aide intéressante, mais ne peut remplacer l'enseignement des parents, ni se substituer à l'exemple que ceux-ci donnent à leurs enfants

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 20 Septembre 2005 : 02h00
Source : Communiqué de la Fédération française de cardiologie, septembre 2005, www.fedecardio.com.
A lire aussi
La Journée mondiale du cœur Publié le 29/09/2012 - 06h16

Avec 147.000 morts par an en France, soit 400 décès quotidiens, les maladies cardiovasculaires représentent la 1ère cause de mortalité chez les femmes et les plus de 65 ans et la 2ème cause de mortalité après le cancer chez les hommes.La Journée mondiale du cœur du 29 septembre 2012 a pour...

Plus d'articles