Pour ma santé : jamais sans ma bicyclette !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 23 Août 2010 : 14h39
Mis à jour le Lundi 23 Août 2010 : 14h40

Pour atteindre les 30 minutes d’activité physique par jour bénéfiques à la santé, on recommande souvent la marche, effort modéré à la portée de tous. Mais qu’en est-il de la bicyclette ? Les déplacements en vélo contribuent-ils avantageusement à augmenter l’activité physique et à améliorer la santé ?

Les effets bénéfiques des déplacements quotidiens en vélo ont été analysés aux Pays-Bas, où 27% de la population utilise ce mode de déplacement, contre 0,5% des Américains. A noter qu’en 2007, 68% des adultes des Pays-Bas atteignaient les 30 minutes d’activité quotidienne, avec un taux moyen d’obésité de 8%. Par comparaison, aux Etats-Unis, ces chiffres étaient respectivement de 48% et 24%.

18.000 femmes âgées d’une trentaine d’années ont été suivies durant 16 ans. Elles ont pris en moyenne 9 kg. Celles qui avaient initialement un poids normal ont pris 8 kg en moyenne, contre 12 kg pour celles qui étaient en surpoids. Mais si on tient compte de l’activité physique de ces femmes, on constate également que ce sont les plus sédentaires qui ont pris le plus de poids. Celles qui au cours des années de suivi ont diminué leur temps passé à faire du vélo, ont pris du poids, tandis que celles qui ont augmenté cette activité n’en ont pas pris ou très peu. Le bénéfice le plus important en termes de poids a été observé avec 4 heures de vélo par semaine (plus ou moins 1 kg en 16 ans).

Les effets du vélo se traduisent donc bien par un avantage santé, avec une prévention de la prise de poids.

L’intérêt du vélo est particulier chez les sujets en surpoids ou obèses car cette activité ne comporte aucune difficulté, alors que la marche peut se révéler plus compliquée. Par ailleurs, le vélo remplace facilement les courts trajets en voiture ou en transport en commun. Encore faut-il trouver des parcours aménagés en pistes cyclables pour sécuriser cette pratique ! Souhaitons qu’en France les politiques poursuivent leurs efforts pour favoriser l’usage du vélo

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 23 Août 2010 : 14h39
Mis à jour le Lundi 23 Août 2010 : 14h40
Source : Lusk A., et coll., Arch. Int. Med., 170 (12) : 1050-6, 2010.
A lire aussi
Ménopause et poids, une croyance complètement erronée !Publié le 09/07/2007 - 00h00

Non, la ménopause n'est pas responsable d'une prise de poids ! C'est ce que nous explique le Dr David Elia*, familier de cette question, puisque le problème du poids est abordé dans chacune de ses consultations de gynécologie et qu'il a écrit entre autres un livre en 2006 : « Et si c'était...

Cancer du sein et prise de poids : quelle relation ?Publié le 03/11/2008 - 00h00

Dans l'année qui suit un cancer du sein, les femmes prennent en moyenne 2,5 à 4 kg. Comment expliquer cette prise de poids ? Le risque est-il le même pour toutes les femmes ? Est-il bénéfique de maigrir vis-à-vis du cancer ? Réponses à toutes ces questions avec le Dr David Elia*.

Dormir plus freine la prise de poids !Publié le 20/06/2012 - 16h58

Il semblerait que le manque de sommeil augmente le risque de prise de poids.Maintenant, la question est de savoir si la relation inverse est également vraie, à savoir si dormir davantage permet de diminuer le risque de surpoids ?

Ménopause, rien de tel que la marchePublié le 26/02/2003 - 00h00

Passé un certain âge, la marche constitue l'activité physique la plus aisée. Ses vertus sont aujourd'hui bien argumentées, notamment chez les femmes ménopausées. Mais inutile de viser le marathon : 4 heures par semaine suffisent à réduire de 41% le risque de fracture de la hanche et à...

Plus d'articles