On meurt de moins en moins du cancer

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 08 Novembre 2010 : 11h48
Mis à jour le Mardi 09 Novembre 2010 : 16h33

En 20 ans, le taux de mortalité par cancer a diminué de 22% chez les hommes et de 14% chez les femmes. Ce recul des décès est surtout constaté chez les moins de 45 ans. Aujourd’hui, un patient sur deux qui décède ducancer a plus de 75 ans.

Et pourquoi meurt-on moins du cancer qu’avant ?

Le rapport de l’Institut national du Cancer avance plusieurs explications. Les dépistages des cancers sont plus performants, les diagnostics plus précoces, l’innovation médicale est plus active et les traitements plus performants. La lutte contre l'alcool et le tabac contribue aussi à ces bons résultats.

Cette baisse de la mortalité signifie également que l’on vit aujourd’hui plus longtemps avec le cancer.

PUB

L’exception : le cancer du poumon chez les femmes…

Les experts soulignent hélas une donnée plus pessimiste : la baisse de lamortalité concerne tous les types de cancers (sein, prostate, ovaire…), excepté le cancer du poumon, dont le taux de mortalité a triplé chez les femmes, résultat de 25 à 30 ans de tabagisme féminin. Cette épidémie qui débute à peine, explique déjà pourquoi la mortalité globale par cancer a diminué plus faiblement chez les femmes que chez les hommes (14% vs 22%).

En pratique

Ca vaut vraiment le coup de tout faire pour retarder l’apparition d’un cancer car le taux de mortalité va encore diminuer. Nous pouvons tous appliquer les mesures de qualité de vie préventives du cancer : alimentation anticancer, activité physique régulière, lutte contre le stress, le tabagisme, la pollution, développement de l’optimisme, implications sociales, etc.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 08 Novembre 2010 : 11h48
Mis à jour le Mardi 09 Novembre 2010 : 16h33
PUB
PUB
A lire aussi
Cancer : la France soigne bien mais prévient mal ! Publié le 29/10/2003 - 00h00

Encore un paradoxe français : c'est en France que l'on observe, toutes localisations confondues, le taux de décès masculins par cancer le plus élevé, soulignant un dysfonctionnement flagrant de la prévention. Parallèlement, une fois le cancer déclaré, les traitements mis en oeuvre font...

Cancer du poumon : quels sont les signes d'alerte ?Publié le 03/03/2014 - 07h30

Le cancer du poumon se situe au 2e et 3e rang des cancers les plus fréquents. En revanche, il est placé au premier rang en termes de mortalité.Les deux problématiques actuelles sont liées à la très forte progression de ce cancer chez les femmes et à un diagnostic souvent trop tardif.Alors,...

La grande menace des femmes : l’infarctusPublié le 08/11/2012 - 06h44

Bonne nouvelle pour les hommes, la maladie cardiaque recule, reflet d’une prévention et de soins plus efficaces. Mauvaise nouvelle, l’infarctus progresse fortement chez les femmes !De plus en plus de femmes sont victimes de maladie cardiaque, et cette tendance va en s’accentuant…

Plus d'articles