L’ivresse chez les jeunes : de plus en plus intense et fréquente

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 01 Avril 2015 : 09h56
Mis à jour le Mercredi 01 Avril 2015 : 12h39

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) vient de publier le volet « alcool » de son Baromètre santé. La consommation est en hausse chez les jeunes, avec plus d’ivresses et une forte pénétration du binge drinking dans cette population, sorte de jeu qui consiste à boire le plus d’alcool le plus rapidement possible. Les filles sont aussi de plus en plus nombreuses à s’adonner à cette pratique de l’ivresse

© Istock

Ivresse et binge drinking : les pratiques s’intensifient

Depuis une dizaine d’années, on constate que l’ivresse chez les jeunes est de plus en plus fréquente : 46% des 18-25 ans déclarent avoir été ivre au cours de l’année écoulée, contre 33% dix ans plus tôt, et 29% contre 15% qui l’ont été plusieurs fois. Globalement, les consommations sont importantes, mais très ponctuelles, puisque moins de 2% des jeunes boivent quotidiennement.

Autre constatation, le « binge drinking » ou beuverie express, qui revient à une alcoolisation massive, poursuit son essor en France avec 14% des 15-24 ans et 10% des 25-34 ans qui s’y sont adonnés au moins une fois au cours de l’année.

PUB

Les filles consomment de plus en plus

Les différences entre jeunes hommes et jeunes femmes s’amenuisent aussi de façon inquiétante. En effet, de plus en plus de filles connaissent elles aussi des ivresses intenses et répétées : 28% ont déclaré en 2014 avoir été ivre au moins trois fois au cours de l’année, contre 19% en 2010 et 8% en 2005.

Outre de sérieux problèmes de santé et de développement, les ivresses peuvent conduire à des comas éthyliques potentiellement mortels et à des conduites à risque : violence, agression, rapports sexuels non protégés…

Toutes ces informations doivent contribuer à améliorer les programmes de prévention à destination des jeunes.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 01 Avril 2015 : 09h56
Mis à jour le Mercredi 01 Avril 2015 : 12h39
Source : INPES, Baromètre santé, 15.635 personnes interrogées entre décembre 2003 et mai 2014.
A lire aussi
Les jeunes et l'alcool : le rôle des parentsPublié le 25/02/2015 - 15h08

Selon l’Institut de Veille Sanitaire (InVs), un collégien sur six affirme avoir déjà été ivre et 27% des lycéens affirment boire de l'alcool au point de se saouler au moins une fois par mois. Ce constat est alarmant, mais quelles sont les vraies conséquences pour ces jeunes ? Et que...

Ados : ils boivent trop !Publié le 29/12/2010 - 09h49

Nous, les adultes, buvons moins, 10 litres d'alcool pur par an et par habitant, contre 17,7 litres en 1961. Mais nos jeunes ont pris la relève. Ils s’alcoolisent de plus en plus tôt, moins régulièrement, mais dans des quantités plus importantes. S’il rentre complètement saoul, faut-il...

Alcool et ados, l'état des lieuxPublié le 23/06/2008 - 00h00

Une enquête diligentée par l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies et coordonnée par le service médical du Rectorat de Toulouse, portant sur 7 000 élèves scolarisés montre la précocité de l'initiation à l'alcool en France. C'est à 11 ans que six élèves sur dix ont...

Le binge drinking détruit le cerveau des adosPublié le 28/06/2010 - 00h00

Le binge drinking, biture express ou hyperalcoolisation rapide, abîmerait le cerveau en développement des adolescents. C'est l'hippocampe, zone cérébrale impliquée dans la mémoire, qui serait plus particulièrement touchée. Malheureusement, cette pratique délétère est de plus en plus...

Plus d'articles