• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    7 avis
  • Commentaires (0)

Injections antirides : nouvelles recommandations

Injections antirides : nouvelles recommandationsVous êtes tenté de camoufler vos rides ou avez déjà eu recours à des injections de produits de comblement des rides ? Dans tous les cas, informez-vous bien au préalable et sachez que les autorités compétentes ont formulé des recommandations concernant ces produits injectables de comblement des rides.

Produits injectables de comblement des rides


Pour atténuer les rides, les médecins esthétiques peuvent injecter sous la peau un produit de comblement des rides. Comme tout dispositif médical, le rapport bénéfices/risques de cette technique doit être le plus favorable possible. Mais s'agissant ici d'un bénéfice uniquement esthétique et donc subjectif, les risques associés se doivent vraiment d'être les plus minimes possibles. Autrement dit, ces produits sont étroitement surveillés par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssasp).

Les produits non résorbables sont déconseillés


Actuellement, 80 produits sont commercialisés en France par 25 fabricants, la plupart étant à base d'acide hyaluronique. Ces produits ont été classifiés en fonction de leur durée de vie dans l'organisme. On distingue ainsi les produits injectables résorbables, les produits lentement résorbables et les non résorbables. Ces derniers ne sont pas éliminés par l'organisme. Une fois injectés, ils restent présents de façon définitive sous la peau.
La durée de vie du produit injecté est liée à l'incidence et à l'intensité des éventuels effets indésirables.
Globalement, plus le produit est résorbable, moins il y a de risque d'effet secondaire, et inversement.
Les produits de comblement des rides peuvent provoquer des réactions immédiates de type hématome ou érythème (rougeur et démangeaisons), des réactions retardées comme l'apparition d'une pigmentation de la peau ou une allergie, et des infections, lesquelles sont liées aux conditions d'asepsie de l'injection elle-même. Enfin, très rarement peuvent survenir des nécroses ou des granulomes. Ces manifestations sont plus graves et fortement associées aux produits de comblement les moins résorbables. En conséquence, l'Afssaps déconseille l'utilisation des produits non résorbables.

Article publié par Isabelle Eustache le 25/05/2010

Sources : Communiqué de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssasp), 11 mai 2010.

Trouvez-vous cet article intéressant ?