Douleur aux articulations (polyarthralgie)

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 14 Octobre 2005 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 22 Septembre 2011 : 11h34
-A +A

Les douleurs articulaires sont sans aucun doute un des problèmes de santé les plus répandus. En vieillissant, chacun d'entre nous risque de développer des douleurs chroniques aux épaules, aux coudes, aux poignets, aux mains, aux hanches, aux genoux et aux pieds. Au dos aussi puisque la colonne vertébrale est faite de vertèbres reliées par de petites articulations.

Douleur aux articulations (polyarthralgie) : Comprendre

Les maladies arthritiques, qu'on ne peut malheureusement pas prévenir, sont les grandes responsables des douleurs articulaires. La douleur provient de facteurs mécaniques ou inflammatoires, tous deux causant une irritation aux terminaisons nerveuses des articulations.

Il est très facile de confondre les douleurs articulaires avec d'autres types de problèmes. Les douleurs rhumatismales touchent les tissus mous (muscles, tendons et ligaments) voisins des articulations et peuvent y ressembler beaucoup. On pense, par exemple, aux tendinites, aux bursites et même à la fibromyalgie, qui est une forme de rhumatisme généralisé. Par ailleurs, bien des personnes souffrant d'ostéoporose ont des douleurs aux articulations, qui sont causées par leurs médicaments ou par l'arthrose dont elles souffrent souvent aussi.

Enfin, certains médicaments contrôlant les lipides peuvent provoquer des douleurs musculaires ressemblant aux douleurs articulaires.

Les douleurs articulaires peuvent affecter une ou plusieurs articulations en même temps. Elles peuvent aussi s'étendre graduellement (sur plusieurs mois) sur tout le système articulaire.

On les reconnaît ainsi :

  • douleur d'intensité variable qui apparaît sans raison apparente, subitement ou de façon graduelle ;
  • douleur qui peut être de courte durée (quelques jours ou quelques semaines) ou persistante (qui peut durer plusieurs semaines ou plusieurs mois) ;
  • raideur après une période d'inactivité, souvent remarquée le matin ;
  • manque de souplesse ;
  • difficulté à bouger et à utiliser les membres (perte de mobilité) ;
  • douleur aux articulations lors des mouvements ;
  • gonflement (enflure), rougeur, chaleur, fatigue générale et raideur prolongée (une heure et plus) dans les formes inflammatoires.

Douleur aux articulations (polyarthralgie) : Causes

Arthrite non inflammatoire

  • Arthrose (ostéoarthrite). C'est la forme la plus courante d'arthrite. On l'appelle aussi arthrite dégénérative. Il s'agit de la dégradation graduelle et pratiquement inévitable du cartilage des articulations (le cartilage sert d'amortisseur entre deux os et leur permet de glisser les uns sur les autres). Lorsqu'il se détériore, les os s'entrechoquent et causent des douleurs et une perte de mobilité. L'une des caractéristiques de la maladie à un stade avancé est les excroissances osseuses (bosses) qu'on remarque surtout aux jointures du bout des doigts.

    Toutes les articulations du corps peuvent être touchées par l'arthrose, mais ce sont en particulier celles qui supportent le poids du corps (hanches, genoux), la colonne vertébrale et les petites articulations des doigts qui en sont atteintes. L'arthrose, qui est une maladie chronique, commence d'habitude à la quarantaine et accompagne le vieillissement : 85% des personnes de plus de 70 ans en souffrent. Dans certaines familles, cette maladie apparaît dès la vingtaine à cause d'un problème génétique. Même si l'arthrose est considérée comme une arthrite non inflammatoire, on constate tout de même une très légère inflammation. Cependant, et c'est intéressant de le souligner, elle n'évolue pas vers une autre forme d'arthrite inflammatoire.

Arthrites inflammatoires (sont abordées ici les formes les plus connues)

  • ##13336/Polyarthrite rhumatoïde/##. Il s'agit de la forme la plus courante d'arthrite inflammatoire, qui touche surtout les femmes entre 30 et 50 ans. Il s'agit de l'inflammation de la membrane synoviale qui enveloppe l'articulation. La polyarthrite rhumatoïde, causée par un dérèglement du système immunitaire, touche plusieurs articulations simultanément (notamment les mains et les pieds) et cause des douleurs plutôt persistantes. C'est une maladie chronique, caractérisée par l'enflure, les raideurs matinales prolongées et une grande fatigue.
  • ##13334/Goutte/##. Forme d'arthrite inflammatoire récidivante provoquée par une augmentation d'acide urique qui forme des cristaux s'infiltrant dans les tissus articulaires. La goutte évolue par poussées très douloureuses, suivies de rémissions. Lors de la crise de goutte, la peau devient rouge ou violacée, prend un aspect luisant, est gonflée et hypersensible au toucher. La douleur, semblable à celle d'une brûlure, irradie autour de la région atteinte (c'est souvent le gros orteil qui est le plus affecté, sans qu'on sache vraiment pourquoi). La crise dure en moyenne trois à quatre jours. Il est intéressant de noter que la goutte est la seule forme d'arthrite que l'on peut maîtriser en changeant son alimentation.
  • Pseudogoutte. C'est une forme d'arthrite qui ressemble beaucoup à la goutte, mais dont la cause diffère. En effet, elle est provoquée par la formation de cristaux de calcium pyrophosphate dans les tissus articulaires, alors que la "vraie" goutte est provoquée par des cristaux d'acide urique. La pseudogoutte affecte surtout les femmes de 50 à 60 ans et touche le plus souvent les genoux. Il est plutôt rare que plusieurs articulations soient atteintes en même temps (quand cela arrive, on peut confondre la maladie avec la polyarthrite rhumatoïde). Tout comme la goutte, la pseudogoutte est récidivante et les crises durent de trois à quatre jours.
  • Arthrite psoriasique. Certaines personnes atteintes de psoriasis souffrent également d'arthrite (5% à 10% des cas de psoriasis). La maladie de la peau n'a pas endommagé les articulations, c'est plutôt que la personne est génétiquement prédisposée à développer ces deux maladies chroniques et inflammatoire ensemble. Habituellement, dans 70% des cas, le psoriasis apparaît avant l'arthrite. En général, seules quelques articulations sont atteintes et la colonne vertébrale peut l'être aussi.
  • Spondylite ankylosante. Autre forme d'arthrite inflammatoire chronique résultant d'un dérèglement du système immunitaire. Elle affecte les hommes et les femmes âgés de 20 à 30 ans, mais ses symptômes sont plus marqués chez les hommes. Elle provoque des raideurs prolongées de la colonne vertébrale. La spondylite ankylosante peut également se manifester aux hanches, aux genoux et aux épaules. Lorsqu'elle est avancée, la maladie cause des douleurs très prononcées ainsi qu'une grande perte de mobilité de la colonne vertébrale, au point que la personne a de la difficulté à bouger.
  • Polymyalgia rhumatica. Arthrite inflammatoire due à un dérèglement du système immunitaire et qui apparaît subitement chez les personnes âgées. La maladie se manifeste par des douleurs surtout localisées aux épaules et aux hanches. C'est une des seules formes d'arthrite inflammatoire qui réagit rapidement aux traitements et qui dure généralement moins d'un an.
  • Lupus érythémateux disséminé. Arthrite inflammatoire chronique qui se présente surtout chez les jeunes femmes et qui est la conséquence d'un dérèglement du système immunitaire. Il s'accompagne de fatigue, d'éruptions cutanées (les plus courantes sont les rougeurs en forme de papillons sur les joues) et peut provoquer des douleurs à de multiples articulations.

Autres causes

  • Infections virales. La grippe et le parvovirus (celui-là même qui est responsable de la "cinquième maladie" chez les enfants) peuvent provoquer des douleurs articulaires temporaires. Cependant, la grippe ne s'accompagnera pas d'enflure, contrairement au parvovirus.
  • Infections bactériennes. Une arthrite de source bactérienne entraîne habituellement des douleurs à une seule articulation. Les douleurs intenses sont accompagnées d'enflure, de fièvre et de frissons. L'exemple typique est le staphylocoque doré, bactérie qui se trouve à la surface de la peau et qui peut provoquer une infection et des douleurs articulaires à une articulation (n'importe laquelle) lorsqu'il entre dans le système sanguin à la faveur d'une coupure ou autre blessure. En revanche, la pharyngite à streptocoques est l'une des rares infections bactériennes à toucher plus d'une articulation à la fois.
  • Tumeurs cancéreuses. La plupart des types de cancer peuvent s'accompagner de douleurs articulaires sans enflure. Cela est dû à un dérèglement du système immunitaire. Cela dit, cela se produit plutôt rarement.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 14 Octobre 2005 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 22 Septembre 2011 : 11h34
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
A lire aussi
Arthrite Publié le 06/09/2001 - 00h00

Se présentant sous une centaine de formes différentes, l'arthrite s'attaque aux articulations du corps humain.La plupart des formes d'arthrite, qui peuvent apparaître à n'importe quel âge, même chez les enfants, se caractérisent par la douleur qu'elles entraînent. Toutefois, l'arthrite se...

La crise de goutte, une fois n'est pas coutume Publié le 25/02/2004 - 00h00

Dans les pays occidentaux, 1% de la population est touché avec une forte prédominance masculine (7 à 9 hommes pour une femme). La goutte est due à un excès d'acide urique dont la précipitation en microcristaux dans une articulation provoque une inflammation aiguë. Au-delà de la prise en...

Quelles plantes pour améliorer les douleurs articulaires ? Publié le 23/03/2015 - 07h00

Les plantes n’ont pas le pouvoir de guérir l’arthrose. En revanche, elles peuvent représenter un traitement complémentaire d’appoint intéressant pour soulager les articulations et améliorer leur mobilité.Quelles sont les plantes efficaces contre les douleurs articulaires ?

Que savez-vous sur l'arthrite ? Publié le 08/06/2012 - 10h39

L’arthrite désigne un ensemble d’affections se manifestant par une inflammation d’une articulation. L’arthrite peut apparaître à tout âge, mais le risque de développer une arthrite augmente progressivement avec l’âge…

Plus d'articles