Dermo-cosmétiques : décryptez les étiquettes

Publié par Jessica Xavier, journaliste beauté le Mercredi 23 Mars 2016 : 11h58
Mis à jour le Jeudi 24 Mars 2016 : 17h45
-A +A

Le magazine Que Choisir dressait dernièrement la liste des actifs à éviter dans nos cosmétiques. Le test ne faisait référence qu’à peu de marques de dermo-cosmétiques. Ces soins spécifiques sont-ils plus sûrs ou font-ils face aux mêmes problématiques ? L’avis de nos deux expertes.

Les dermo-cosmétiques n’ont pas de définition légale. Comme le souligne Christine Cuisiniez, pharmacienne et experte en dermo-cosmétiques naturels, "il s’agit d’un positionnement marketing, il n’existe aucune définition au niveau réglementaire." Le dermo-cosmétique est toutefois généralement défini et reconnu comme "un soin destiné à traiter des peaux pathologiques, sensibles ou allergiques" explique le Dr Nina Roos, dermatologue. Un dermo-cosmétique permet de traiter des problèmes de peau comme la couperose, les rougeurs, les cicatrices.

La composition des dermo-cosmétiques

Au cœur des dermo-cosmétiques, des ingrédients sélectionnés pour leurs propriétés et actions sur la peau mais également de nombreuses substances qui ont pour fonction de rendre la formule stable dans le temps, bien tolérée par la peau, mais aussi plus agréable à l’application.

Dr Nina Roos: "Les formulations doivent répondre à la fois aux exigences des consommateurs et du fabricant tout en répondant à des critères d’innocuité et d’efficacité".

Classiquement, un soin qu’il soit dermo-cosmétique ou non "contient environ 90 % de molécules non actives, explique Christine Cuisiniez. La recette de base d’un cosmétique c’est environ 70 % d’eau, des huiles minérales types paraffines ou silicones pour le côté occlusif, des émulsifiants pour mélanger l’eau et l’huile, des conservateurs, des antioxydants et 2 à 5 % d’actifs." Les dermo-cosmétiques ont la même base de formulation qu’un cosmétique classique à laquelle sont ajoutés des actifs pour traiter le problème de peau ciblé.

Les dermo-cosmétiques censés être plus sûrs

Même si les dermo-cosmétiques sont vendus en pharmacies et parapharmacies et bénéficient d’une imagine plus safe, ils contiennent malgré tout des ingrédients qui prêtent à caution : "Les soins de dermo-cosmétiques contiennent beaucoup de substances qui pourraient faire partie de cette liste comme des Laureth Sulfate (ou Lauryl Sulfate), des parfums, des perturbateurs endocriniens, des nanoparticules" explique le Dr Roos. La dermatologue tient tout de même à tempérer un peu les risques potentiels : "Les dermo-cosmétiques sont censés être moins allergisants et plus sûrs. Ils bénéficient d’un savoir-faire, d’une exigence particulière car ils sont destinés à des peaux pathologiques. Leurs formulations sont réalisées sous contrôle dermatologique avec des tests de tolérance, des contrôles de qualité de haut niveau pour les dermo-cosmétiques réalisés en France. Si on veut une meilleure qualité et moins d’effets secondaires il vaut mieux se tourner vers des marques spécialisées de dermo-cosmétiques."

Pourtant, on retrouve dans ces produits des conservateurs, émulsifiants et autres ingrédients remis en cause. D’après l’étude de Que Choisir, les produits de marques de dermo-cosmétique testés contenaient eux aussi des substances prêtant à caution comme des allergènes, des paraben (propylparaben), des perturbateurs endocriniens (ethylhexyl methoxycinnamate, cyclopensiloxane).

Par ailleurs, le Dr Nina Roos insiste sur l’un des enseignements de cette étude, faire attention aux ingrédients de remplacement : "Il faut être vigilant car par exemple on a tiré à boulet rouge sur le paraben sur lequel on avait 30 ans de recul. Les industriels l’ont retiré pour le remplacer par d’autres actifs qui peuvent eux aussi poser potentiellement problème comme le méthylisothiazolinone qui est un conservateur allergisant."

Publié par Jessica Xavier, journaliste beauté le Mercredi 23 Mars 2016 : 11h58
Mis à jour le Jeudi 24 Mars 2016 : 17h45
Source : Entretiens avec le Dr Nina Roos, dermatologue et Fondatrice de www.monsitebeaute.fr
Christine Cuisiniez, pharmacienne-experte en dermo-cosmétique naturelle et fondatrice de la marque Oleassence en Lubéron (www.oleassence.fr)
www.quechoisir.org
http://test-comparatif.quechoisir.org/ingredients-indesirables-167993/
www.quechoisir.org
* www.febea.fr
 
A lire aussi
Produits de beauté : le bio est-il fait pour vous ? Publié le 21/10/2011 - 12h32

Si la tendance bio est un bienfait en général, dans les cosmétiques elle ne va pas sans inconvénients. De nombreuses personnes à la peau sensible ou sujettes aux allergies ont essayé le bio… et en sont revenues. Quelques conseils d'utilisation des produits de beauté bio.

Cosmétiques : quels sont les ingrédients à éviter ? Publié le 21/09/2009 - 00h00

Certaines substances contenues dans les cosmétiques ne sont pas très recommandables. Sachez lire les étiquettes de vos produits ! Vous pourrez ainsi écarter ceux dont la composition est suspecte et privilégier les produits qui contiennent des substances naturelles sans risque pour votre peau et...

Cosmétique bio : Ma peau en plus bio ! Publié le 28/10/2015 - 18h58

Oui, la cosmétique bio a fait des pas de géant ces dix dernières années ! Des formules magiques aussi belles et sensorielles pour la peau que les plus grandes réussites de cosmétique traditionnelle, on en rêvait et désormais ça existe !

BB crème, CC crème, DD crème... quelles différences ? Publié le 04/11/2015 - 14h12

L’alphabet semble inspirer les géants de la cosmétique qui en quelques années ont lancé les concepts de la BB crème, CC crème, DD et même EE crème... Mais que cachent réellement ces initiales, qu’elles sont les grandes différences entre ces crèmes et comment faire le bon choix ?...

Plus d'articles