La combinaison hormono et radiothérapie améliore le pronostic de certains cancers de la prostate

Publié par La Fondation ARC le Jeudi 26 Février 2015 : 11h38
Mis à jour le Jeudi 26 Février 2015 : 11h38

La survie des patients atteints d’un cancer localement avancé, y compris des plus âgés, semble améliorée grâce à l’ajout de la radiothérapie à l’hormonothérapie.

© Istock

Les cancers localement avancés de la prostate peuvent évoluer rapidement et leur prise en charge reste délicate, malgré les différentes options thérapeutiques disponibles. Depuis de nombreuses années le bénéfice d’ajouter la radiothérapie au traitement hormonal est en débat.

Des essais cliniques semblent avoir apporté la preuve de ce bénéfice, mais la question reste en suspens pour certains patients rarement inclus dans ces essais, comme les patients âgés de plus de 75 ans ou ceux qui, après 65 ans, ont eu un diagnostic de cancer à haut risque.

Un gain de survie, notamment chez les hommes âgés

PUB

Des chercheurs américains ont analysé les résultats de trois études de cohortes, chacune suivant une population de patients différente : la première concernait des patients correspondant à la population des essais randomisés, la deuxième ne comportait que des patients âgés de plus de 75 ans (cancers localement avancés) et la dernière était constituée de patients de plus de 65 ans ayant reçu un diagnostic de cancer à haut risque à l’issue du programme de dépistage.

Dans les trois situations, les patients qui avaient bénéficié de la combinaison de traitements avaient en moyenne une survie plus importante. Dans la cohorte âgée, l’ajout de la radiothérapie au traitement hormonal réduisait de 49 % la mortalité spécifiquement due au cancer et de 37 % la mortalité globale (toutes causes confondues). Dans la population dépistée atteinte d’un cancer à haut risque, la mortalité spécifique baissait de 75 %, 50 % pour la mortalité globale.

Les conclusions semblent claires : dans la mesure du possible ces populations de patients devraient bénéficier d’une combinaison de traitements associant hormonothérapie et radiothérapie.

Publié par La Fondation ARC le Jeudi 26 Février 2015 : 11h38
Mis à jour le Jeudi 26 Février 2015 : 11h38
Source : Fondation ARC - Bekelman, J.E. et al ; Effectiveness of androgen-deprivation therapy and radiotherapy for older men with locally advanced prostate cancer; Journal of Clinical Oncology; publié en ligne le 5 janvier 2015.
A lire aussi
Cancer du sein : les vrais progrès Publié le 09/01/2006 - 00h00

Nous connaissons tous, dans notre entourage, un ou plusieurs cas de cancer du sein. En effet, une femme a plus d'un risque sur dix de développer un cancer du sein. Depuis un demi-siècle, des bouleversements scientifiques se succèdent, tant au niveau du diagnostic, du dépistage que du traitement....

Les 6 cancers les plus fréquents chez la femmePublié le 19/02/2018 - 13h12

Les femmes sont autant touchées par le cancer que les hommes. Mais, ce ne seront pas les mêmes. Découverte des 6 plus fréquents au féminin avec le Dr Jean-Loup Dervaux, médecin et auteur de nombreux ouvrages sur la santé dont "Bilans de santé personnalisés" aux éditions Dangles.

Plus d'articles