La chirurgie cardiaque à tout âge !

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 18 Avril 2006 : 02h00
-A +A
Aujourd'hui, plus de la moitié des malades opérés du coeur ont plus de 70 ans. Quel chemin parcouru quand on sait que dans les années 70, ces patients ne représentaient que 3,6% des opérés en chirurgie cardiaque… Et les résultats sont excellents !

De larges progrès en chirurgie cardiaque

La chirurgie cardiaque ne cesse de faire des progrès et elle change la vie de très nombreux patients, notamment celle de ceux qui ont fait un infarctus et à qui l'on peut proposer un pontage des artères coronaires bouchées. Dans cette opération lourde, on contourne la partie obstruée des artères du coeur par des greffes de veine : le coeur reçoit de nouveau du sang oxygéné et peut re-fonctionner dans de bonnes conditions.

Chirurgie cardiaque : plus d'un malade sur deux

Le suivi de 8.871 malades âgés entre 70 et 93 ans, entre 1974 et 2005, permet de constater cette formidable évolution : entre ces deux dates, le taux de chirurgie cardiaque dans cette population est passé de 3,6% à 52% !Les résultats sont excellents, tant sur le plan fonctionnel qu'en termes de survie. Les opérations cardiaques les plus fréquentes sont le remplacement de la valve aortique en cas de rétrécissement aortique (52% des cas) et le pontage coronarien (33% des cas). La survie est pratiquement la même que celle de sujets plus jeunes, de l'ordre de 70% à 5 ans après la chirurgie de la valve aortique et de 78% après le pontage coronarien.

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 18 Avril 2006 : 02h00
Source : Panorama du Médecin, 10 avril 2006 - N°5013.
A lire aussi
Stent ou pontage ? Revirement de situation Publié le 14/06/2005 - 00h00

Depuis l'arrivée du stent (tube placé dans l'artère pour la maintenir ouverte), le pontage coronarien a été relégué au second plan. A tel point que cette technique chirurgicale lourde est aujourd'hui réservée aux patients plus âgés et en moins bonne santé. Mais une évaluation à long...

Sexualité et maladie cardiovasculaire : ne pas s’abstenir ! Publié le 21/01/2016 - 10h38

Après un accident cardio-vasculaire, la peur de la récidive et de la mort subite, le "maternage" excessif du conjoint, le sentiment de fragilité et de dévalorisation de soi… paralyse : la sexualité n’existe plus. Or, non seulement la sexualité n’est pas risquée pour le cœur, mais elle...

Essoufflement d'origine cardiaque, insuffisance cardiaque Publié le 31/05/2001 - 00h00

La dyspnée - essoufflement ou difficulté à respirer - est un des symptômes qui peuvent signaler diverses formes de maladies cardiaques. Bien entendu, l'essoufflement peut également être la manifestation d'un problème non cardiaque : maladie pulmonaire, anémie, angoisse ou mauvaise forme...

Plus d'articles