Les chiens détectent l’odeur du cancer

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 07 Octobre 2015 : 09h53
Mis à jour le Mercredi 07 Octobre 2015 : 09h53

Les chiens ont du flair. Mais peuvent-ils grâce à leur odorat détecter certaines maladies et notamment le cancer ? C’est ce que suggère ce témoignage d’une femme qui a découvert son cancer du sein grâce à son chien.

Les chiens sentent la présence du cancer

Son labrador manifestant pour sa poitrine une attention inhabituelle et reniflant son haleine, cette femme dans la soixantaine originaire du Royaume-Uni s’est inquiétée et a décidé de consulter son médecin. Les résultats de la mammographie et de la biopsie sont formels : cancer du sein droit dépisté à un stade débutant. Ce n’est pas la première histoire de ce genre suggérant que les chiens via leur odorat développé pourraient alerter sur la présence d’une maladie : détection d’une hypoglycémie imminente, de la récidive d’un cancer du sein ou d’une lésion cutanée s’étant révélée cancéreuse. Des expériences en laboratoire ont même été menées indiquant que le système olfactif des chiens pouvait identifier différents types de cancer via des échantillons d’urine, de selle, d’haleine ou des cultures de cellules issues de biopsies : cancer du sein, de l’ovaire, colorectal, du poumon, de la peau, thyroïde, prostate…

PUB

Le cancer a une odeur

L’explication est que dès le tout début du processus cancéreux, le cancer dégage une odeur. Des composés organiques volatils issus des processus d’oxydation de protéines présentent dans les membranes cellulaires ont été identifiés notamment dans l’air expiré et dans les urines de patients atteints d’un cancer dès un stade très précoce. Les études se poursuivent consistant à dresser des chiens à la détection de telles odeurs associées aux cancers.

À ce jour on ne sait pas si chaque type de cancer dégage une odeur bien spécifique. Les recherches se poursuivent, notamment pour la mise au point d’un « nez artificiel », un dispositif électronique capable de déceler dans l’air expiré des composés organiques volatils.

L’objectif n’est pas de remplacer la coloscopie, la mammographie ou les biopsies, des examens diagnostics et de dépistage qui ont fait leurs preuves, mais de réussir à détecter toujours plus précocement les cancers pour potentialiser les chances de guérison.

À lire sur e-sante : Des chiens détecteurs de cancer

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 07 Octobre 2015 : 09h53
Mis à jour le Mercredi 07 Octobre 2015 : 09h53
Source : Francetvinfo, 6 octobre 2015. Sonoda H, et al., Gut. 2011 Jun;60(6):814-9. doi: 10.1136/gut.2010.218305. Epub 2011 Jan 31.
A lire aussi
Des chiens détecteurs de cancerPublié le 29/07/2013 - 10h19

Les animaux disposent d’une fonction olfactive particulièrement développée et parfois très étonnante. C’est notamment le cas des chiens capables de détecter une tumeur et ainsi parfois de sauver la vie de leur maître.

Un test de l'haleine pour dépister le cancer ?Publié le 03/12/2010 - 11h17

Actuellement, le diagnostic d'un cancer, quel qu'il soit, ne peut être fait que sur la base d'une biopsie (prélèvement et analyse microscopique). Mais des recherches étudient actuellement l'utilité d'un test de l'haleine dans le dépistage des principaux cancers.

Des animaux bons pour la santéPublié le 22/06/2009 - 00h00

Ils nous stimulent, nous apaisent, nous consolent chaque jour, mais ils peuvent aussi être des auxiliaires étonnants pour les thérapeutes, les éducateurs spécialisés, les gérontologues et même les médecins. La preuve pour ceux qui en douteraient encore que ces animaux nous sont...

Les 12 données de santé obtenues grâce aux objets connectés Publié le 25/01/2017 - 15h46

Les objets connectés (et la e-santé en général) nous donnent accès à de multiples données de santé individuelles auxquelles nous n’avions pas accès auparavant. A ce jour, on évalue ce degré de connaissance à une douzaine de données physiologiques différentes essentielles, qu’il...

Plus d'articles