Cancer de la vésicule biliaire : quels symptômes ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 29 Septembre 2014 : 09h31
Mis à jour le Mardi 07 Octobre 2014 : 12h43
-A +A

Le cancer de la vésicule biliaire fait partie des cancers rares. Il a l’inconvénient d’être le plus souvent dépisté tardivement, à un stade avancé. Comment dépister un cancer de la vésicule biliaire ? Y-a-t-il des symptômes évocateurs ?

Principales caractéristiques du cancer de la vésicule biliaire

Où se situe la vésicule biliaire ?

La vésicule biliaire est un petit organe en forme de poire, située du côté droit, sous le foie. Elle fait partie du système digestif et sécrète la bile, un liquide jaune-vert qui est déversé dans l’intestin grêle via le canal cholédoque et qui aide à la digestion des graisses.

En fonction du type de cellules de la vésicule atteintes, on parle d’adénocarcinome de la vésicule biliaire, de carcinome épidermoïde ou encore de carcinome adénosquameux.

Cancer de la vésicule biliaire : les facteurs de risques

Les calculs biliaires favoriseraient le développement de ce cancer. Cela dit, toutes les personnes faisant ou ayant fait des calculs biliaires ne développeront pas ce type de cancer.

Parmi les autres facteurs de risques : l’âge, le sexe féminin, la cholécystite (inflammation chronique de la vésicule biliaire), la vésicule porcelaine (calcification des parois vésiculaires), les kystes cholédociens, les anomalies des voies biliaires (jonction pancréaticobilaire), les antécédents familiaux, le diabète, etc.

Âge

Ce cancer augmente avec l’âge et touche plutôt des personnes de plus de 70 ans.

Sexe

Le cancer de la vésicule biliaire touche plus souvent des femmes : trois fois plus de femmes que d’hommes. On pense que cette inégalité est liée au fait que les femmes développent plus fréquemment des calculs biliaires et des inflammations vésiculaires.

Comment reconnaître un cancer de la vésicule biliaire ? Y a-t-il des signes précurseurs ?

#E# À un stade précoce, la découverte est souvent fortuite.

En l’absence de symptômes, certains cancers de la vésicule biliaire sont découverts par hasard à l’occasion d’une chirurgie visant à ôter des calculs biliaires.#E#

Le cancer de la vésicule biliaire a la particularité de ne se manifester par des symptômes que tardivement. Ainsi, dans la majorité des cas, le stade précoce ne s’accompagne d’aucun signe.

Ce n’est qu’à un stade avancé, lorsque la tumeur s’étend et touche les tissus et organes voisins que l’on peut repérer certains symptômes. Attention toutefois, car là encore, ils ne sont pas forcément spécifiques, c’est-à-dire qu’ils peuvent être attribués à d’autres maladies.

  • Douleurs abdominales, notamment du côté droit de l’abdomen sous les côtes, pouvant s’étendre à l’épaule.
  • Nausées, vomissements.
  • Ictère ou jaunisse.
  • Selles claires, coloration foncée des urines.
  • Démangeaisons.
  • Fièvre.
  • Perte d’appétit.
  • Perte de poids.
  • Gonflement ou ballonnement abdominal.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 29 Septembre 2014 : 09h31
Mis à jour le Mardi 07 Octobre 2014 : 12h43
Source : Société canadienne du cancer, www.cancer.ca.
A lire aussi
Et si c'était un cancer du pancréas ? Publié le 04/01/2010 - 00h00

Le cancer du pancréas est un cancer rare, souvent diagnostiqué au-delà de 70 ans. L'inconvénient est qu'il est fréquemment dépisté tardivement. Le point sur les facteurs de risque du cancer du pancréas et sur ses symptômes.

Ablation de la vésicule biliaire en vidéo Publié le 19/08/2010 - 14h58

La vésicule biliaire est un organe creux en forme de poire situé du côté droit de l'abdomen, sous le foie. Elle est reliée au foie et aux intestins par le biais de petits canaux ou conduits. La vésicule biliaire sert de réservoir de stockage de la bile produite par le foie. La bile est une...

Cancer du pancréas : nouveaux espoirs de la recherche Publié le 14/05/2007 - 00h00

Le cancer du pancréas est peu fréquent. Il est rare avant 50 ans et l'âge moyen au moment du diagnostic est d'environ 70 ans. Mais comme il se manifeste par des symptômes très peu spécifiques, le diagnostic est souvent trop tardif, ce qui compromet le pronostic. Toutefois, la recherche avance...

Plus d'articles