Cancer des testicules : quels symptômes ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 17 Février 2014 : 08h30

Le cancer du testicule est un cancer relativement rare, mais c’est aussi le cancer le plus fréquent de l’adulte jeune (entre 15 et 35 ans).

Il se guérit dans près de 95 % des cas.
Évidemment, plus il est dépisté tôt et donc pris en charge à un stade précoce, plus la guérison est aisée... Sauf que le cancer du testicule est souvent découvert fortuitement, car il ne s’accompagne pas vraiment de symptômes d’alerte…

Tumeur du testicule : un cancer très discret

Chaque année en France, on estime à 2.200 le nombre de nouveaux cas de cancer du testicule.

Le plus souvent, le cancer du testicule évolue en toute discrétion.

Indolore, il ne s’accompagne généralement d’aucun symptôme marquant pouvant mettre sur la piste de ce cancer.

Les situations les plus fréquentes sont donc les suivantes :

  • Un homme qui remarque la présence d’une légère grosseur indolore dans un testicule (dans la grande majorité des cas un seul testicule est atteint), ou qui ressent comme une lourdeur à cet endroit, une sorte de pesanteur, de tension.
  • Un homme en couple qui n’arrive pas à mettre un bébé en route et qui consulte pour un problème de stérilité.
  • Un gonflement au niveau d’un sein et une sensibilité.

    En effet, il faut savoir que le cancer des cellules testiculaires sécrète une hormone, la bêta HCG (Hormone gonadotrophine chorionique), laquelle peut modifier le volume des glandes mammaire chez l’homme.

Des symptômes pour les cancers avancés

Quand le cancer du testicule est avancé avec des métastases, les symptômes peuvent se manifester plus clairement : masse abdominale, présence de ganglions au niveau de l’aine, du cou et des clavicules, voire convulsions, etc. Mais attention, la survenue de ces signes dépend de la localisation des métastases.

À retenir

On retiendra qu’une simple sensation de masse au niveau d’un testicule, un changement de volume et de sensibilité d’un sein ou une moindre fertilité, doivent amener à consulter son médecin. D’autres symptômes peuvent parfois être repérés : douleur à l’abdomen ou à l’aine, présence de liquide dans le scrotum, fatigue inexpliquée, etc.

Qui sont les hommes les plus à risque de cancer du testicule ?

  • Les hommes jeunes, entre 15 et 35 ans.
  • Les hommes ayant un antécédent de cryptorchidie (testicule non descendu dans les bourses dans l’enfance).
  • Les sujets ayant eu une tumeur sur l’autre testicule.
  • Les personnes ayant un antécédent de cancer du testicule dans leur famille.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 17 Février 2014 : 08h30
Source : HAS, « La prise en charge du cancer du testicule », juillet 2011, guide patient -  affection de longue durée. Institut national du cancer (INCa), www.e-cancer.fr. 
A lire aussi
Au secours, j'ai un oeil au beurre noirPublié le 22/09/2008 - 00h00

Du coup de poing à la balle de tennis dans l'Œil, en passant par la pierre ou tout autre objet, personne n'est vraiment à l'abri d'un Œil au beurre noir ou d'un coquard, et encore moins les enfants. Est-ce grave ? Comment empêcher le contour de l'Œil de passer au " beurre noir " ?

La récupération sportivePublié le 11/04/2002 - 00h00

Après un effort sportif, il s'agit d'une part de reconstituer les réserves énergétiques et d'autre part d'éliminer les substances toxiques produites comme l'acide lactique.

Plus d'articles