Cancer du testicule et malformations à la hausse

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 10 Juin 2011 : 11h06
Mis à jour le Mardi 14 Juin 2011 : 14h25
-A +A

L’Institut de veille sanitaire (InVS) vient de publier un rapport faisant le bilan de l’évolution en France des cancers du testicule et des malformations génitales chez l’enfant. Ces affections sont en hausse, et les facteurs environnementaux, comme l’exposition aux pesticides et aux perturbateurs endocriniens, sont suspectés d’en être les principaux responsables…

Évolution des interventions pour cancer du testicule, cryptorchidie et hypospadias

Le nombre des interventions chirurgicales pour cancer du testicule d’une part, et pour cryptorchidie et hypospadias chez le petit garçon de moins de 7 ans d’autre part, a été analysé sur la période 1998–2008.

Cancer du testicule en hausse

Dans les pays industrialisés, les cancers du testicule augmentent régulièrement, avec une progression de 2,5% entre les années 1980 et 2005. Malgré tout, le cancer du testicule reste un cancer peu fréquent : 2.200 cas en 2005 et moins de 100 décès par an.

L’âge moyen au diagnostic était de 37 ans (de 20 à 64 ans).

Les données recueillies entre 2004 et 2008 montrent une disparité régionale des taux de patients opérés. Les plus élevés se situaient en Alsace, Lorraine, Bretagne et Pays de la Loire, et les plus bas en Languedoc-Roussillon et Île de France.

À savoir sur le cancer du testicule

- Les signes qui doivent amener à consulter : augmentation de volume d'un testicule ou perception d'une grosseur.

- Un diagnostic précoce permet une guérison dans près de 95% des cas.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 10 Juin 2011 : 11h06
Mis à jour le Mardi 14 Juin 2011 : 14h25
Source : Rapports de l’Institut de veille sanitaire (InVS), « Cancer du testicule : évolution nationale et variations régionales du taux de patients opérés, 1998-2008 » et « Étude des cryptorchidies et hypospadias opérés en France de 1998 à 2008 chez le petit garçon de moins de 7 ans à partir des données du Programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI) », 26 mai 2011.
A lire aussi
Un nouveau plan pour lutter contre le suicide Publié le 12/03/2010 - 00h00

La ministre de la santé, Roselyne Bachelot, a annoncé le 5 février dernier, lors des 14e Journées nationales de prévention du suicide, la préparation d'une nouvelle stratégie nationale.

Plus d'articles