L’autosurveillance de la glycémie : le point sur les lecteurs de glycémie

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 30 Juin 2014 : 09h31
Mis à jour le Lundi 19 Octobre 2015 : 15h25

Les diabétiques doivent régulièrement surveiller leur glycémie.

Quelles sont les différentes possibilités pour mesurer son taux de sucre (glucose) dans le sang ?

Le point sur les lecteurs de glycémie aujourd’hui disponibles.

© Fotolia

Les personnes diabétiques ont obligation de surveiller leur glycémie afin d’éviter de grandes variations (hypoglycémie ou hyperglycémie) à l’origine de diverses complications préjudiciables pour leur santé.

De nombreux facteurs sont susceptibles de diminuer ou d’augmenter la glycémie :

  • l’alimentation,
  • l’activité physique,
  • le dosage des médicaments,
  • les émotions fortes (stress, douleur, infection, joie…),
  • etc.

Ainsi, l’objectif de l’autosurveillance de la glycémie est d’apprendre à se connaître et à identifier les facteurs qui font varier la glycémie afin d’adopter immédiatement les bons comportements et d’adapter son traitement pour éviter les hypoglycémies et les hyperglycémies.

Les valeurs normales et anormales de la glycémie

Glycémie normale

  • À jeun : entre 0.70 g/l et 1.10 g/l
  • 1h30 après un repas : inférieure à 1.40 g/l

Hypoglycémie

  • Inférieure à 0.60 g/l

Hyperglycémie à jeun

  • Supérieure à 1.10 g/l

Comment mesure-t-on la glycémie ?

Au laboratoire d’analyses médicales

La glycémie peut être mesurée dans un laboratoire d’analyses médicales, à jeun, à partir d’une prise de sang.

Chez tous les diabétiques, cette surveillance est recommandée tous les 3 mois en même temps qu’une mesure de l’hémoglobine glyquée ou HbA1c qui permet d’avoir une idée globale de l’équilibre glycémique au cours des 2 à 3 mois écoulés (inférieure ou égal à 7 %).

Chez soi avec un lecteur de glycémie : autosurveillance glycémique

La façon la plus courante de surveiller soi-même son taux de glucose dans le sang, plusieurs fois par jour ou par semaine, est d’utiliser un lecteur de glycémie.

Cette mesure se réalise à partir d’une goutte de sang prélevée sur la pulpe du doigt (glycémie capillaire), que l’on dépose sur un système de lecture de glycémie.

Attention, si cette autosurveillance de la glycémie est obligatoire chez les patients diabétiques de type 1, elle n’est en revanche pas systématiquement recommandée aux diabétiques de type 2, mais limitée à certains patients en fonction de leur situation clinique et dans tous les cas toujours dans une démarche d’éducation du patient.

La nécessité de l’autosurveillance, les objectifs et les modalités (fréquence, horaires…) sont à discuter au cas par cas avec son médecin.

Les capteurs pour une mesure en continu

Dans d’autres situations, certains patients sous traitement par insuline peuvent se voir proposer une mesure en continu de la glycémie.

Il s’agit de capteurs à porter sur soi en permanence pendant plusieurs jours, et qui peuvent être reliés à une pompe à insuline.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 30 Juin 2014 : 09h31
Mis à jour le Lundi 19 Octobre 2015 : 15h25
Source : Guide de l’AFD, « Panorama : lecteurs de glycémie », http://www.afd.asso.fr/sites/default/files/guide_lecteurs_glycemie_2012.pdf. Haute autorité de santé (HAS), « L’autosurveillance glycémique dans le diabète de type 2 : une utilisation très ciblée », avril 2011, http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2011-04/autosurveillance_glycemique_diabete_type_2_fiche_de_bon_usage.pdf ; « Indications et prescription d’une autosurveillance glycémique chez un patient diabétique », octobre 2007 ; « Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2 », janvier 2013. Conférence de presse Abbott Diabetes Care, juin 2014. 
A lire aussi
Mesure de glycémie sans piqûres : c’est pour demain !Publié le 16/06/2014 - 20h09

Dès l’automne 2014, Abbott Diabetes Care proposera un capteur de glycémie sans étalonnage (Libre Flash Glucose Monitoring) capable d’indiquer en continu le taux de sucre dans le sang.Ce capteur se présente sous la forme d’un patch cutané que l’on porte en permanence pendant 14 jours.Les...

Vivre normalement avec du diabètePublié le 25/11/2012 - 23h00

On compte en France 3 millions de diabétiques et des centaines de milliers qui s’ignorent.Gérer et surveiller sa maladie et vivre avec au quotidien est aujourd’hui plus facile.

Plus d'articles