L'autisme serait plus fréquent que prévu !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 16 Juillet 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 04 Juillet 2002 : 02h00
-A +A
L'autisme, trouble du développement psychique, touche 17 enfants pour 10.000. Cependant, des médecins britanniques viennent de montrer que les troubles proches de l'autisme, tout en ne répondant pas strictement à la définition de cette maladie, concernent jusqu'à 46 enfants pour 10.000, soit 2 à 4 fois plus que les estimations provenant d'enquêtes précédentes. Ce résultat est particulièrement important, car il pourrait permettre une prise en charge précoce afin d'améliorer le devenir des autistes !

Les premiers signes de cette maladie que l'on appelle autisme se manifestent avant l'âge de trois ans : anomalies des interactions sociales, de la communication, comportements pauvres et stéréotypés. A l'âge adulte, dans le meilleur des cas, des troubles de la communication sociale persistent.

Des médecins britanniques se sont donc intéressés à plus de 15.500 enfants d'âge préscolaire afin d'obtenir pour cette tranche d'âge une estimation fiable, particulièrement utile pour mettre en place une prise en charge intensive avant l'école et améliorer ainsi le devenir des patients autistes. Les auteurs montrent ainsi que si l'on ne se tient pas strictement à la définition de l'autisme, les troubles proches de cette maladie concernent plus de 46 enfants pour 10.000, et non plus 17 pour 10.000, soit 2 à 4 fois plus !

Une augmentation flagrante des nouveaux cas

Visiblement, il y aurait une augmentation des nouveaux cas d'autisme avec le temps. De nombreux facteurs peuvent expliquer cette tendance, notamment : l'autisme est de mieux en mieux défini et reconnu. Par ailleurs, la définition de l'autisme s'est élargie particulièrement aux sujets sans retard intellectuel associé. Par exemple, les auteurs ont retrouvé une grande fréquence des troubles d'intensité modérée et de syndrome d'Asperger. Dans ce dernier cas, les capacités intellectuelles et l'acquisition du langage sont conservées. Ainsi, comme le héros du film « Rain man », les patients possèdent des talents particuliers pour des thèmes inhabituels (les dates, les chiffres, les cartes routières …), tout en étant handicapés pour les relations sociales et de communication.

Détecter pour traiter le plus précocement possible !

Il est primordial de dépister cette maladie au plus tôt afin d'entreprendre des interventions spécifiques dès le plus jeune âge, seule façon d'améliorer le devenir de ces patients. Selon des médecins, certains cas d'autisme sans retard mental pourraient être partiellement réversibles à condition d'être traités précocement. De plus, la rapidité du diagnostic permettrait un dialogue avec les parents, qui sont généralement conscients très tôt des anomalies du développement sociale de leur enfant.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 16 Juillet 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 04 Juillet 2002 : 02h00
A lire aussi
Autisme : vers une meilleure prise en charge de l'autisme Publié le 01/02/2010 - 00h00

Maladie mal connue et longtemps délaissée, l'autisme fait désormais l'objet d'un plan d'action 2008-2011. A l'occasion du conseil des ministres du 20 janvier, La secrétaire d'Etat chargée de la Famille et de la Solidarité a présenté un premier bilan.

Autisme : dépistage et diagnostic avant l'âge de trois ans ! Publié le 17/05/2005 - 00h00

Les enfants autistes bénéficiant d'un diagnostic précoce, c'est-à-dire un diagnostic avant l'âge de trois ans, peuvent recevoir une prise en charge appropriée. Celle-ci permet d'éviter le sur-handicap, tandis que les parents peuvent centrer plus rapidement leurs énergies sur les besoins de...

Plus d'articles