Le virus Ebola poursuit son inquiétante progression

© Istock

Après la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone, le virus Ebola poursuit sa progression en atteignant le Nigeria où un premier décès vient d’être recensé.

Les aéroports et les ports sont en alerte pour tenter d’endiguer la propagation de ce virus mortel.

PUB

Ebola, à l’origine d’épidémies meurtrières

Depuis son apparition en Afrique de l’Ouest en mars, l’épidémie Ebola a déjà tué 660 personnes.

Le virus Ebola provoque des flambées de fièvres hémorragiques particulièrement meurtrières. C’est « l’une des maladies virales les plus graves connues chez l’homme », avec « un taux de mortalité pouvant atteindre 90% », peut-on lire sur le site du Ministère de la Santé. Et sur le terrain, le virus a tué environ 60% des personnes infectées (660 cas mortels sur 1093 cas confirmés).

PUB
PUB

Rappelons que le virus Ébola « se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine : par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus des sujets et animaux infectés ».

Comment prévenir les épidémies d’Ebola ?

Face à la propagation du virus dans certaines régions africaines, les autorités se mobilisent pour prévenir l’expansion du virus à d’autres pays. Avec la récente découverte du virus au Nigeria, la situation devient très inquiétante en raison du fort peuplement de ce pays et du manque d’infrastructures sanitaires.

Actuellement, il n’existe aucun traitement ni vaccin contre ce virus. La prise en charge repose généralement sur le traitement des symptômes : fortes fièvres, diarrhées, hémorragies. Les chercheurs s’activent pour développer des outils de diagnostic et concevoir un traitement à administrer très tôt pour prévenir la phase aiguë de la maladie. Encore faut-il disposer du temps et des financements nécessaires…

Mots-clés : Ebola, Afrique, Virus, Nigeria
Publié le 29 Juillet 2014 | Mis à jour le 29 Juillet 2014
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Ministère de la Santé, http://www.
Voir + de sources
sante.gouv.fr/maladie-a-virus-ebola.html. Le Monde, le Parisien, 29 juillet 2014. OMS, http://www.who.int/fr/.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés