Vergetures : les cicatrices de la grossesse

De tous les problèmes bénins de la grossesse, les vergetures sont peut-être celui qui préoccupe le plus les femmes enceintes. Leur prévention nécessite une attention quotidienne tout au long de la grossesse, car si elles surviennent, elles subsisteront au-delà de la grossesse.
Publicité

Vergetures, la peau pas si élastique que ça

Une distension trop rapide de la peau, telle qu'on peut la voir lors d'une prise de poids rapide ou d'une grossesse, provoque une rupture des fibres élastiques et du collagène des couches profondes du derme. Il s'agit d'un phénomène purement mécanique. C'est donc surtout au troisième trimestre que les vergetures apparaissent, lorsque la distension est la plus importante. De la même façon, elles touchent surtout l'abdomen, les flancs, les seins et le haut des cuisses. Cette rupture est par ailleurs irréversible et laisse une cicatrice blanche et nacrée qui persiste après la grossesse, même si on retrouve son poids d'origine. Les peaux jeunes, ainsi que les peaux blanches et lisses semblent y être plus sensibles.

Contre les vergetures, quelques conseils de prévention

Tout d'abord, il faut limiter la prise de poids autour des chiffres conseillés par le gynécologue, le médecin ou la sage-femme (il ne s'agit pas non plus d'être sous-alimentée, ce qui serait dangereux pour le bébé). Ensuite, il est conseillé de faire des massages cutanés quotidiens sur les zones à risque, en faisant des mouvements circulaires avec une crème grasse ou des huiles végétales comme l'huile d'amande douce ou d'avocat. On peut également recourir à une crème spéciale anti-vergetures, recommandée par le médecin ou par le pharmacien.

Un gommage une fois par semaine assure une meilleure pénétration du produit. Par ailleurs, le massage en lui-même est bénéfique, car il stimule la circulation cutanée.

Guide: 

Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Mercredi 05 Novembre 2003 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 04 Mars 2015 : 18h04
PUB
PUB