Ténia ou ver solitaire
© getty

Le Ténia, communément appelé ver solitaire, comprend en réalité différentes espèces susceptibles de parasiter l'intestin de l'homme et des animaux.

PUB

Ténia ou ver solitaire : Examens

Le diagnostic peut être fait devant la découverte d'anneaux dans les sous-vêtements.

La numération formule sanguine révèle une hyperéosinophilie (augmentation des éosinophiles, une variété de globules blancs).

La radio peut parfois montrer des kystes calcifiés.

En cas de signes neurologiques, un scanner (tomodensitométrie) peut être réalisé et mettre en évidence des kystes du cerveau.

Ténia ou ver solitaire : Traitement

Deux médicaments sont utilisés : la niclosamide (Trédémine®) et le praziquantel (Biltricide®).

En cas d'atteinte neurologique, l'albendazole peut être indiqué.

Devant des signes cérébraux, une intervention spécifique est parfois nécessaire (intervention sur les ventricules cérébraux, dérivation ventriculo-péritonéale).

En présence de convulsions, on a recours à l'administration d'un anticonvulsivant, après traitement spécifique du ver.

Quant à la prévention, elle repose avant tout sur les contrôles vétérinaires effectués dans les abattoirs et sur la bonne cuisson des viandes consommées.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 08 Juillet 2003 : 02h00
Mis à jour le Lundi 04 Août 2014 : 18h02
Source : " Médecine tropicale ", M. Gentilini, 5e édition, Flammarion. Le Guide d'information et de conseils pratiques de la société de médecine des voyages : " Médecine des voyages ", 4e édition, Ed. Format utile, 30 rue de la Varenne, 94100 Saint-Maur.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés