Les sacs en plastique jetables, c’est vraiment fini !

C’est vraiment vrai, les sacs en plastique à usage unique et donc jetable sont interdits depuis le 1er janvier 2017. Qu’est-ce que cela signifie en pratique et quelles sont les alternatives ?  
© Istock

5 milliards de sacs en plastique jetés à la poubelle chaque année

Jusqu’à récemment, chaque achat était quasi immanquablement emballé dans un sac enplastique à usage très éphémère, à savoir juste le temps de rentrer chez soi. Résultat : 5 milliards de sacs en plastique distribués dans les magasins chaque année en France sont jetés à la poubelle, qui mettront plusieurs centaines d’années à se dégrader et qui seront ingérés par les animaux marins et les oiseaux… La loi sur la transition énergétique et la croissance verte du 17 août 2015 met fin à la mise à disposition met fin à cette situation.

Sacs en plastique : une interdiction en deux étapes

Première étape : à compter du 1er juillet 2016, les sacs en plastique d'épaisseur inférieure à 50 micromètres ont été interdits aux caisses des magasins. C’est ainsi que les Français ont pris l’habitude de venir faire leurs courses équipés de leurs sacs réutilisables.

Deuxième étape : au 1er janvier 2017, l’interdiction a été étendue aux sacs en plastique de moins de 50 micromètres d'épaisseur non compostables, présents dans les rayons frais des magasins notamment, et destinés à l’envoi de la presse et de la publicité (mise sous blister). En pratique, cela signifie que tous les commerces délivrent désormais les fruits, les légumes, les fromages à la coupe, les viandes, les poissons, etc., uniquement dans des sacs en papier ou en plastique biosourcé compostable en compostage domestique. Cette mesure est aussi valable pour les marchés en plein air (brocantes et vide-greniers compris) et tous les commerces de proximité (boulangerie, épicerie, pharmacie, station-service...).

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) précise qu’en 2020, « ce sera au tour de la vaisselle jetable en plastique (gobelets, verres et assiettes jetables) d’être interdite, sauf si elle est constituée de matières biosourcées ».

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), 2 janvier 2017.