Que savez-vous exactement sur les médicaments ?

© Fotolia

Les médicaments sont actuellement sur le devant de la scène. C’est le moment de faire le point. Comment arrivent-ils sur le marché ? Comment leur efficacité est-elle prouvée et leurs effets secondaires évalués ? Testez vos connaissances. 

PUB

Les nouveaux médicaments sont réévalués au bout de :

5 ans.

10 ans.

Durant 5 ans, les médicaments restent sous surveillance. Les éventuelles réactions indésirables signalées par les patients, les médecins et les pharmaciens sont recueillies. C’est ainsi que parfois, avant même les 5 ans de surveillance, un médicament peut être retiré (arrêt de sa commercialisation), suspendu (retrait temporaire de son autorisation) ou soumis à des restrictions (ex. modifications des indications ou des contre-indications).

L’autorisation de mise sur le marché est délivrée par :

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).

La Commission d'autorisation de mise sur le marché des médicaments.

L’autorisation de mise sur le marché est accordée en fonction :

De l’ensemble des bénéfices apportés par le médicament.

Du rapport bénéfices attendus et risques encourus.

L’efficacité du médicament dans la lutte contre une maladie n’est pas le seul critère pris en compte pour autoriser la mise sur le marché d’un médicament. Ces bénéfices sont à contrebalancer avec les risques potentiels pour le patient.

PUB
PUB

Le médicament que vous a prescrit votre médecin entraîne un effet inattendu (douleurs abdominales, maux de tête, nausées…). Vous devez :

Diminuer la dose.

En parler à votre médecin.

Ne modifiez jamais de votre propre chef la posologie indiquée par votre médecin ou pharmacien. En revanche, vous devez lui signaler vos effets indésirables.

Avant sa mise sur le marché, un nouveau médicament fait l’objet de combien d’années d’études environ ?

8 ans.

20 ans.

Toute nouvelle molécule fait l’objet de différentes phases d’études, dont des études dites cliniques. Les derniers essais testent les effets du médicament dans les conditions réelles, c’est-à-dire sur des volontaires, chez qui on étudie les effets secondaires, la tolérance, etc.

Avec certains médicaments :

Le risque est nul.

Le risque zéro n’existe jamais.

Avec les médicaments, le risque zéro n’existe jamais. C’est pourquoi il existe une surveillance, avec recueil de tous les effets indésirables.

Quel est le problème avec les contrefaçons de médicaments ?

Ils peuvent contenir une substance dangereuse.

C’est un manque à gagner important pour les laboratoires.

Le problème avec les contrefaçons de médicament est que vous risquez de mettre votre santé en danger. Rien ne prouve qu’ils contiennent la molécule dont vous avez besoin, pire ils peuvent contenir des substances dangereuses.

Les médicaments sont rarement testés chez :

Les personnes âgées.

Les femmes.

Les sujets âgés sont de grands consommateurs de médicaments et sont particulièrement sensibles aux effets indésirables. Malgré tout, et sans doute en raison de la polymédication des personnes âgées et de leur plus grande fragilité, les médicaments sont plus rarement testés dans cette population.

Le SMR d’un médicament, c’est :

Le service moyen référent.

Le service médical rendu.

Le service médical rendu, évaluation des bénéfices apportés par un médicament, est notamment utilisé par l’Assurance maladie pour définir le taux de remboursement du médicament.

Tous les médicaments de prescription nécessitent-il forcément une ordonnance ?

Oui.

Non.

Certains médicaments sont à prescription facultative comme le paracétamol. Vous pouvez les demander à votre pharmacien.

Publié le 11 Février 2011 | Mis à jour le 11 Février 2011
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), www.afssaps.fr, consulté le 10 février 2011.