Que faire des médicaments non utilisés ?

Vous avez été malade et vous avez dû prendre des médicaments. Mais vous êtes guéri(e) désormais… Que devez-vous faire des comprimés et autres médicaments qui vous restent ?
© Adobe Stock

Pourquoi il ne faut pas jeter les médicaments non utilisés !

Vous devez vous en débarrasser, mais pas en les jetant à la poubelle ! Pour votre propre sécurité et celle des personnes susceptibles d’être mises en contact avec ces produits, vous ne pouvez pas mettre à la poubelle les médicaments non utilisés et ceux qui sont périmés.  Que faire alors ? C’est très simple : les ramenez chez votre pharmacien ! 

Ramener ses médicaments en pharmacie : quelles sont les conditions ?

Le pharmacien collecte les médicaments ramenés à son officine dans de petits conteneurs spécialement conçus à cet effet. 

Le pharmacien reprend les médicaments débarrassés de leur boîte et de leur notice :

  • Pilules, suppositoires et gélules non utilisés dans leur blister.
  • Restes de pommade dans leur tube.
  • Restes de sirop et de médicaments liquides (gouttes pour le nez et les oreilles) dans leur flacon.
  • Restes de sprays et d’aérosols.

Le pharmacien ne reprend pas :

  • Les emballages de médicaments vides : les flacons en verre vides, les emballages à alvéoles et en plastique (à jeter avec les ordures ménagères), les notices en papier et les boîtes en carton. Quarante pour cent des Français disent trier les emballages en carton et notices en papier pour les recycler dans le tri sélectif, avant de rapporter leurs MNU chez le pharmacien.
  • Les produits qui ne sont pas des médicaments : aliments diététiques et pour bébés, préparations vitaminées et produits à base de plantes.

Trier ses médicaments : à quoi ça sert ?

En 2018, 10 827 tonnes de Médicaments Non Utilisés (M.N.U.) ont été collectées. Valorisés à des fins énergétiques, ils permettent d’éclairer et de chauffer l’équivalent de 7 000 logements.  Les cartons triés des médicaments non utilisés sont en effet collectés puis acheminés pour incinération. 

Que faire des médicaments non utilisés ?© Service de presseSource : GERS 2015 / Etude CSA 2015

Depuis janvier 2009, les associations humanitaires ne peuvent plus redistribuer de médicaments. Les pouvoirs publics ont suivi les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui préconisaient d’interdire la redistribution humanitaire des médicaments non consommés. Objectif : éviter les problèmes logistiques (péremption…) et de traçabilité.

Par ailleurs trier ses médicaments permet aussi de :

  • Limiter les risques d’intoxication : enfants, seniors...
  • Eviter les risques liés à l'automédication de chacun.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.