Prévention dentaire chez le petit enfant
Les dents temporaires ou " dents de lait ", tout comme les dents définitives, peuvent se carier. Ce processus peut débuter dès l'apparition des dents dans la bouche du bébé si les conditions se trouvent réunies. Les dents temporaires, même si leur durée de vie est limitée, sont indispensables au développement de l'enfant, tant pour aider à la mise en place des dents permanentes que pour l'acquisition des fonctions orales : mastication, phonation, déglutition.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Sommaire

Les sealents ou scellements de sillons

Les faces masticatrices ou triturantes des dents présentent de nombreuses anfractuosités qui constituent de véritables pièges à aliments. Difficiles d'accès au brossage, cela favorise la rétention des bactéries responsables des caries.

Les sealents, une sorte de résine, vont être déposés par le chirurgien dentiste sur les dents, afin de remplir ces sillons et ainsi empêcher les bactéries de s'y développer. Cette intervention n'est pas douloureuse et ne nécessite pas d'anesthésie. Cette technique est applicable à toutes dents définitives et saines. Cependant, elle est utilisée préférentiellement chez l'enfant sur les premières molaires définitives lorsqu'elles font leur éruption en bouche ou chez l'adolescent lorsque le risque carieux est important.

Ce scellement va durer plusieurs années mais il faut cependant s'assurer régulièrement, par une visite chez son dentiste, que cette résine n'est pas usée ni décollée.

Le chirurgien-dentiste

Les consultations précoces chez le chirurgien-dentiste ont pour objectifs, d'une part de prévenir l'apparition de la maladie carieuse en informant, conseillant, modifiant des habitudes, et d'autre part de dépister très tôt des anomalies génétiques ou acquises. Chez l'enfant, en plein développement, le suivi régulier et le choix du moment d'interception si nécessaire, sont des éléments importants pour favoriser une croissance harmonieuse. Actuellement, on considère que la première consultation devrait se situer avant les deux ans de l'enfant. Le rythme des consultations suivantes est déterminé par l'évaluation du risque de l'enfant (soit généralement 2 fois par an).

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :