Pour tout savoir sur l'épilation laser

© Istock

Poils disgracieux, mal placés, trop abondants ou trop visibles, l'épilation laser est-elle indiquée ? Quel est le principe de l'épilation laser ? Le point avec le Dr Catherine De Goursac*, médecin esthétique.

PUB

La vie des poils : le savez-vous ?

Le cycle pilaire varie selon les zones. Il est par exemple de 6 mois environ sur le visage, mais peut atteindre 12 à 18 mois, voire plus, à d'autres endroits du corps. Il faut bien comprendre que les poils poussent par salves.

Pour éliminer les poils, il est donc essentiel d'épuiser chaque salve, ce qui prend du temps (plusieurs séances d'épilation espacées sont nécessaires).

Avec l'âge : des poils en plus, des poils en moins

Les poils vont decrescendo chez les femmes : elles ont de moins en moins de poils à partir de 25 ans, tendance qui progresse jusqu'à la fin de la vie.

Mais au niveau du visage, le phénomène inverse se produit : les poils augmentent à partir de la quarantaine, notamment autour de la bouche. Il s'agit d'un phénomène hormonal.

Chez les hommes aussi les poils diminuent avec l'avancée en âge, notamment sur les bras et les jambes. En revanche, la pilosité a tendance à augmenter jusqu'à 40-50 ans sur le dos, les épaules et le torse.

PUB
PUB

Conclusion

Ainsi, lorsque l'on détruit des poils chez une femme, ils ne repousseront pas (sauf problème hormonal par exemple). Chez l'homme, ils ne repousseront pas non plus, sauf sur le dos et le torse, précisément à des endroits où des poils n'avaient encore jamais existé.

Pour éradiquer les poils de tout bord, l'épilation laser est le traitement le plus efficace (plus efficace que les lampes flash ou la lumière pulsée).

Que pensez-vous des petits épilateurs laser personnels ?

On peut acheter, notamment sur Internet, de petits épilateurs laser à utiliser soi-même, à domicile. Mais attention, leur usage peut être risqué. En effet, s'ils peuvent fonctionner sur des zones où les poils sont en forte décrue, en revanche, là où les poils augmentent, on risque de les rendre plus forts et de stimuler la croissance pilaire.

Les risques les plus importants avec ces appareils concernent l'épilation du visage des femmes et des aréoles, et l'épilation des épaules, du dos, des oreilles et du torse chez les hommes.

Pourquoi aboutit-on à une telle stimulation pilaire ? Parce que ces appareils ne sont pas assez puissants. Résultat, ils endommagent les poils au lieu de les éliminer, ce qui les renforce.

Les esthéticiennes étaient confrontées à ce même problème. En effet, comme elles ne sont pas médecin, elles n'ont pas accès à des lasers suffisamment puissants. Or tout laser qui manque de puissance risque de stimuler la pousse des poils au lieu de les éliminer. C'est ainsi que depuis juillet 2008, l'épilation laser ne peut être pratiquée que par un médecin ou à la grande rigueur par une infirmière d'Etat et sous la surveillance d'un médecin.

Publié le 30 Novembre 2009 | Mis à jour le 09 Juin 2016
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr