La pilule contraceptive diminuerait le risque de cancer de l'ovaire

© getty

Les études les plus récentes indiquent un rôle protecteur du traitement contraceptif hormonal pour le cancer de l'ovaire.

PUB

Cancer de l’ovaire, sous influence génétique et hormonale

Le cancer de l'ovaire a touché en 2011 plus de 4 600 femmes en France. Il représente la quatrième cause de décès par cancer avec plus de 3100 décès cette même année. Alors que l'âge ou encore certaines prédispositions génétiques sont des facteurs associés à des risques plus élevés de développer un tel cancer gynécologique, l'histoire hormonale peut avoir une influence positive. Ainsi, la prise de pilules contraceptives orales réduirait le risque de cancer de l'ovaire, conclue l'équipe du Dr Laura Havrilesky de l'université Duke (États-Unis) après analyse de plus de cinquante études publiées sur le sujet ces dernières années.

PUB
PUB

Pilule et baisse du risque de cancer de l’ovaire

L'ampleur de la protection apportée par la contraception orale dépend de la durée du traitement hormonal, selon les données rassemblées par les médecins américains. En effet, le risque de développer un cancer de l'ovaire baisse de 23 % après 1 à 5 ans de prise régulière de pilules contraceptives, cette diminution dépassant 50 % lorsqu'elles sont prescrites pendant au moins 10 ans. En revanche, ces travaux ne permettent pas de conclure à un rôle éventuel du dosage en estradiol des pilules.

Publié par La Fondation ARC le Vendredi 19 Juillet 2013 : 12h11
Mis à jour le Jeudi 01 Août 2013 : 13h32
Source : Fondation ARC pour la recherche sur le cancer - L.J. Havrilesky et al. Oral contraceptive pills as primary prevention for ovarian cancer : A systematic review and meta-analysis. Obstetrics & Gynecology. 2013;122(1):139-47.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés