Maladies psychosomatiques

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 30 Avril 2003 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 22 Novembre 2013 : 12h59

Il s'agit de maladies ou de symptômes pour lesquels on ne retrouve pas de cause organique et dont l'origine psychique est suspectée (angoisse, stress, détresse morale, surmenage...). Elles peuvent concerner de nombreux organes.

© getty
PUB

Maladies psychosomatiques : Comprendre

Souvent chroniques, les maladies psychosomatiques gênent la vie quotidienne. Elle révèle un niveau de stress et d’angoisse trop élevé, et des traitements spécifiques doivent être entrepris.

Comme nous comprenons de mieux en mieux la cause de certaines maladies, elles peuvent ne plus être considérées comme psychosomatiques. Il en est ainsi de l’ulcère d’estomac qui est dû à la présence d’une bactérie dans la poche gastrique : hélicobacter pylori. Quand la bactérie a été éliminée par un traitement antibiotique adéquat, l’ulcère d’estomac se guérit complètement.

PUB
PUB

Maladies psychosomatiques : Causes

  • Problème psychique (angoisse, anxiété, surmenage, dépression)

    Le stress modifie l'équilibre nerveux, immunitaire et hormonal de l'organisme, ce qui peut provoquer ou favoriser un grand nombre de pathologies.

    Certaines hormones sécrétées par la glande hypophyse, située à la base du cerveau, seraient susceptibles d'accroître ou d'inhiber la capacité des cellules immunitaires à lutter contre la maladie. Les catécholamines (notamment l'adrénaline ou hormone du stress) synthétisées par les glandes surrénales, ont pour rôle de préparer l'organisme à l'action.

    En cas de stress prolongé, le cortisol, également secrété par les glandes surrénales, mobilise les réserves d'énergie de l'organisme, mais ce qui a également pour effet de diminuer la résistance aux infections. Cela expliquerait notamment les poussées d'herpès naso-labial, qui surviennent plus particulièrement chez les personnes stressées.

    Par ailleurs, les catécholamines participent à l'augmentation des facteurs de risques cardiaques qui accroît le risque d'infarctus du myocarde et d'hypertension artérielle.

    Chez d'autres sujets, le stress déclenche des réactions de l'appareil digestif : la personne est alors plus sujette au risque de colite spasmodique.

    La peau est en relation étroite avec le psychisme. Les problèmes de peau comme le psoriasis, l'eczéma, ou la chute des cheveux sont plus fréquents chez les personnes angoissées.

  • Une imagination trop importante

    Trop s’écouter peut nous amener à croire que nous avons une maladie et les symptômes correspondants.

    Cela devient de plus en plus fréquent avec Internet.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 30 Avril 2003 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 22 Novembre 2013 : 12h59
Source : Pour en finir avec les maladies psychosomatiques. F.B. Michel, P. Gasaix. Albin Michel. Clinique des troubles psychosomatiques. N. Dumet. Dunod. Symptôme psychosomatique. Un langage du corps à décoder. Contant. Ellipses.
Jon Kabat-Zinn : Au coeur de la tourmente, la pleine conscience : MBSR, la réduction du stress basée sur le mindfulness : programme complet en 8 semaines. J'ai lu (25 avril 2012).
PUB
PUB
A lire aussi
Les maladies psychosomatiquesPublié le 10/01/2002 - 00h00

Nous connaissons tous au moins une personne à laquelle un médecin a dit un jour : « c'est psychosomatique», à propos de symptômes qui semblaient bien réels. Une réponse frustrante, parfois même angoissante, car elle laisse entendre qu'un psy sera nécessaire pour en savoir plus…

Stress : 5 solutions pour y échapperPublié le 01/06/2015 - 16h16

Mariage, déménagement, entretien d’embauche, examens, rupture, bruit…, les situations stressantes sont multiples et omniprésentes dans la vie quotidienne. Nous en sommes toutes et tous victimes ! Pour venir à bout du stress, nous avons choisi pour vous cinq solutions naturelles. 

La maladie de CushingPublié le 28/03/2005 - 00h00

Un vieux chien au ventre gonflé, qui boit et urine plus que la normale, dévore sa nourriture et développe des problèmes cutanés est peut-être victime de la maladie de Cushing.

Apprendre à gérer le stress au travailPublié le 07/01/2002 - 00h00

On a souvent tendance à percevoir notre travail comme le reflet de notre réussite. Face à cette pression que l'on s'inflige, on finit bien souvent par subir le stress. Mais savez-vous qu'il existe des «astuces» pour apprendre à le gérer ?

Plus d'articles