Hygiène alimentaire des adolescents
C'est un cliché de dire que l'adolescence est une période difficile de la vie. Elle l'est pour les ados, bien évidemment mais aussi pour les parents qui ne doivent jamais être démissionnaires et toujours diplomates.
Sommaire

Ado : comment gérer ses repas ?

Petit déjeuner

Les adolescents prennent une variété de produits plus large que les adultes, mélangent solides et liquides, détournent certains aliments de leur consommation traditionnelle.

Ce repas peut être un vrai repas qui permet justement de sauter le déjeuner ou de grignoter un sandwich.

Si les produits laitiers se trouvent en permanence dans le réfrigérateur, s'il y a du pain coupé, prêt à l'emploi (éventuellement dans le congélateur), s'il y a toujours une bouteille de jus de fruit frais dans la porte du réfrigérateur, il y a de grandes chances que l'ado consomme ces produits.

Les autres repas

Quand ils préparent leur propre repas, les adolescents recherchent avant tout la simplification.

S'ils trouvent des plats cuisinés maison à réchauffer, s'ils ont des légumes déjà cuits et bien préparés à leur disposition, s'il y a du pain complet frais (ou congelé en tranches), à portée de main, un bon dessert à base de lait (riz au lait, crème caramel, semoule aux fruits, etc.) déjà préparé, si yaourts et fromages frais sont immédiatement atteignables, si de la purée en flocons est toujours disponible ainsi qu'une bouteille de lait, s'il y a une provision de beefsteaks hachés surgelés dans le congélateur, si des carottes râpées sont déjà préparées, si de la salade de fruits est disponible, il y a de grandes chances pour que le repas de l'adolescent ne soit pas destructuré ni deséquilibré.

Les ados et l'alcool

Malgré les mises en garde, malgré les multiples interdictions de vente d'alcool aux adolescents, on observe malheureusement une augmentation inquiétante de l'alcoolisme chez les adolescents.

Beaucoup d'entre eux recherchent la "défonce" hebdomadaire ou pour certains d'entre eux quotidienne : l'alcool est une drogue moins chère que le cannabis ou la cocaïne.

Le premier verre d'alcool se boit souvent très tôt à la maison : on fait goûter du champagne ou du vin à l'enfant au cours d'un repas festif de famille. Or, aucun enfant ne devrait boire la moindre goutte d'alcool, même dilué, avant 14 ans.

Lorsque les goûters d'anniversaires des petits enfants se transforment en fêtes d'adolescents d'où les parents sont exclus, ceux-ci ne doivent absolument pas tolérer qu'il y ait de l'alcool, quitte à avoir un gros conflit !

La pédagogie est irremplaçable : il faut chercher sur Internet les bonnes images bien gores d'ados ivres, d'accidents de voiture où des ados ont trouvé la mort et mieux encore sont devenus infirmes, on a une chance d'être écouté !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :